Fraport AG

Rapport 2009 sur le développement durable de Fraport: "Fraport veut être évalué..."

    Francfort, Germany (ots) - Présentation du nouveau rapport sur le développement durable - Schulte met l'accent sur la question du bruit

    Dans les années à venir, la politique de durabilité de Fraport AG se concentrera sur les questions de contrôle du bruit, de la réduction active du bruit et de la recherche sur les effets du bruit. Présentant aujourd'hui le dernier rapport sur le développement durable au cours d'une conférence de presse, le Président du Comité directeur de Fraport, le Dr. Stefan Schulte, a déclaré que la réduction des émissions sonores liées à l'aviation serait un problème majeur dans un avenir proche. "Nous voulons promouvoir la réduction des nuisances sonores dans la région. Et nous voulons améliorer nos prévisions en ce qui concerne le développement de nos propres bruits, suite à l'expansion de l'aéroport de Francfort. Fraport veut être évalué en termes de résultats tangibles", a souligné Schulte.

    Schulte a mentionné l'indice de bruit présenté par le Forum Flughafen und Region (Forum Aéroport et Région, FFR), un instrument de mesure objectif de la dégradation de l'environnement sonore aux alentours de l'aéroport pendant la nuit et la journée. Ce paramètre scientifique contribuera de manière significative à rendre transparente la situation en matière de nuisances sonores dans la région, et à cartographier clairement tous les changements, quel qu'en soit le sens.

    "Davantage de trafic aérien signifiera, bien entendu, une augmentation de la valeur index établie. Cependant, l'optimisation des processus et le développement d'avions plus silencieux peuvent abaisser cette valeur. Nous travaillons intensément dans l'objectif de réaliser ces potentiels de réduction, et donc de faire clairement baisser les prévisions de bruits utilisées dans les procédures de zonage de l'aéroport de Francfort", a ajouté Schulte.

    Le PDG de Fraport a fait remarquer que le FFR prévoyait de publier des mesures concrètes pour la réduction active des bruits en juin 2010. <

    Fraport s'est impliqué corps, âme et savoir-faire au service du développement des mesures, et finance actuellement deux de ces projets. L'un implique d'optimiser l'utilisation du système des pistes, en regroupant sélectivement les départs pour réduire simultanément les émissions sonores et permettre de réelles pauses. Un second projet consiste à utiliser un angle d'alignement de descente optimisé en matière de bruit pour l'approche de la nouvelle piste nord-ouest de Francfort, une fois qu'elle sera en activité.

    "Nous devons également examiner les effets du bruits d'un point de vue scientifique", a souligné Schulte. Cependant, cela doit être réalisé en suivant une méthode correcte. Schulte a plaidé pour une étude comparative des effets sonores des transports par rail, route et air. Il a insisté pour que cette étude soit menée sur plusieurs années et étendue au-delà de la région de Francfort, pour donner des résultats fiables, ne dépendant pas de cas isolés. L'objectivité, la transparence et l'honnêteté sont les exigences les plus impérieuses pour mener à bien une telle étude.

    Cela implique aussi de prendre en compte les faits connus. Par exemple, la cartographie des bruits de l'état de Hesse montre clairement que les émissions de bruits provenant du trafic routier sont le principal problème, et non le trafic aérien. "Un autre fait important est la nouvelle loi allemande sur le bruit des avions, plus stricte, qui vient d'être votée. Par ailleurs, on peut noter que les règlementations en matière de bruits des avions sont bien plus restrictives que celles du trafic ferroviaire", a expliqué le PDG de Fraport. "Un autre fait notable est que l'empreinte bruit se réduit considérablement d'une génération d'appareils à l'autre: par exemple, pour l'A380, elle s'est réduite de plus de 20% par rapport au B747."

    Schulte poursuit: "Si nous voulons traiter les émissions de bruits comme les nuisances sonores pour les personnes, y compris avec leurs effets sur la santé, ce à quoi Fraport est tout à fait favorable, nous devons partir sur une base méthodologique solide. Cela signifie également l'inclusion de différents modes de transport et zones géographiques. C'est seulement ainsi que nous obtiendrons des conclusions fiables qui dépasseront les caractéristiques régionales spécifiques, et qui pourront être évalués."

    De plus, Schulte a souligné que Fraport avait toujours fait face avec dévouement aux responsabilités écologiques et sociales qui lui incombent en tant qu'exploitant d'aéroport. "Les voies nouvelles, inventives et souvent difficiles ne nous ont jamais fait peur. Et notre succès prouve que cette attitude proactive est la bonne. Les habitants de la région de l'aéroport de Francfort peuvent continuer de compter sur Fraport à l'avenir, même et surtout quand la nouvelle piste (et donc une partie majeure de l'expansion de FRA), sera terminée, dans un peu plus d'un an" a conclu Schulte.

    En créant une unité Développement durable et Déontologie début 2010, Fraport a donné une nouvelle définition au développement durable: un engagement clair reflétant les hauts standards de l'exploitant aéroportuaire pour la création de valeur durable dans l'intérêt de toutes les parties concernées. "Toutes les précédentes activités liées au développement durable du Groupe Fraport ont été concentrées dans notre unité centrale de développement durable en termes de durabilité économique, sociale et écologique. Ces activités ont été intégrées dans un concept global, qui a été positionné comme le critère décisif d'action pour toutes les unités de l'entreprise", a expliqué Kamer, Responsable de la Gestion durable pour Fraport.

    "Notre nouveau rapport 2009 sur le développement durable montre que le développement durable a toujours été un aspect important de la culture d'entreprise de Fraport, et qu'elle a fait partie intégrante des décisions prises au cours de l'année dernière."

    Le rapport 2009 sur le développement durable de Fraport AG est disponible sur Internet: http://www.fraport.com . Vous pouvez également en commander un exemplaire gratuit par e-mail nachhaltigkeitsmanagement@fraport.de ou en téléphonant au +49/69-690-60131.

    Des photos en qualité imprimable de l'aéroport de Francfort et de Fraport AG sont téléchargeables gratuitement sur Internet à l'adresse www.fraport.com (Menu: sélectionnez Press Center > puis Photo Service). Nous proposons également à titre gracieux des films sur http://fraport.cms-gomex.com , uniquement pour les reportages et informations télévisées.

ots Originaltext: Fraport AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Fraport AG Services internationaux de l'aéroport de Francfort
Robert A. Payne, B. A. A.
Directeur Senior
Presse internationale & RP, Porte-parole international
Bureau de presse (Dépt. UKM-PS)
Communications institutionnelles
60547 Francfort-sur-le-Main
Allemagne
Tél.:        +49/69/690/78547
Fax:         +49/69/690/60548
E-Mail:    r.payne@fraport.de
Site Web: http://www.fraport.com



Plus de communiques: Fraport AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: