Fraport AG

Chiffres préliminaires de l'exercice 2009 de Fraport - sous réserve de l'approbation du Conseil de surveillance: Fraport AG maintient le cap vers le futur malgré la crise économique

    Francfort, Allemagne (ots) - - Dr Schulte: les volumes du trafic se redressent et sortent du creux de la vague

    «La meilleure chose concernant les résultats financiers du dernier exercice, ce sont nos perspectives pour 2010», a déclaré Dr StefanSchulte, président du comité de direction de Fraport AG, en ouvrant aujourd'hui la conférence de presse annuelle sur l'exercice 2009 et les perspectives 2010. «Dans le même temps, nous pouvons être optimistes, puisque que nous nous sommes sortis du creux de la vague dans lequel nous nous trouvions à la suite de la chute du trafic extrêmement forte de début 2009, avec une amélioration progressive du trafic de trimestre en trimestre», a déclaré Schulte.

    Selon le directeur général de Fraport, les 21 premiers jours de février 2010 ont maintenu l'élan de croissance des dernières semaines et, en particulier, de janvier 2010. Cependant, la grève des pilotes de Lufthansa à la fin du mois dernier a sensiblement affecté les chiffres du trafic de février de l'aéroport de Francfort (FRA). Malgré les conditions météorologiques difficiles de cet hiver, en janvier 2010, le trafic passager a augmenté de 3,5 % en glissement annuel. La croissance des vols intercontinentaux a été particulièrement remarquable, car la part de ce segment a augmenté sur le total des vols, passant de 9% à 46%, par rapport à janvier 2009. Ce segment a aussi enregistré une croissance surproportionnelle remarquable allant jusqu'à 15% sur les routes asiatiques, ce qui reflète une activité économique plus forte, surtout en Extrême-Orient.

    En janvier 2010, le volume du fret aérien de FRA a fait un bond de 32,2% en glissement annuel à 157 637 tonnes métriques - soit près de 1 600 tonnes métriques de plus que le record précédent de janvier 2008. « Nous sommes doublement ravis de cette forte croissance du fret aérien, qui est toujours un indicateur précoce des performances économiques : c'est un signal clair pour l'économie allemande et l'économie mondiale, et aussi un signe de la continuité de la division internationale du travail », a souligné Schulte. La tendance de la croissance du fret aérien devrait se poursuivre en février 2010.

    Schulte estime que la croissance du trafic confirme le bien-fondé de la stratégie de la société au cours de l'année dernière, qui a mis en oeuvre le programme d'investissement orienté vers l'avenir de l'aéroport de Francfort en dépit de la crise. « La construction de la nouvelle piste nord-ouest est dans les délais ; elle sera inaugurée d'ici le début du calendrier d'hiver 2011/12. Ainsi, les compagnies aériennes - qui demandent de plus en plus davantage de créneaux d'atterrissage et de décollage à Francfort - pourront finalement établir un cap de croissance future », a expliqué le directeur général de Fraport.

    L'année difficile de crise est reflétée par les chiffres du trafic 2009. FRA a accueilli environ 51 millions de passagers l'année dernière, en baisse de 4,7 % par rapport à 2008. Le volume du fret aérien a baissé de 10,1% en glissement annuel, à plus de 1,8 million de tonnes métriques. Le courrier aérien a diminué de 11,3%à 80 174 tonnes métriques. FRA a enregistré une baisse de 4,7 % des mouvements aériens à 463 111 décollages et atterrissages en 2009. Les masses maximales au décollage (MTOW) ont baissé de 4,2% à 27 186 902 tonnes métriques.

    Le chiffre d'affaires Groupe de Fraport AG a baissé de 6,1% l'année dernière à environ 1,97 milliard d'euros. L'EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) a baissé de 8% et l'EBIT (bénéfice avant intérêts et impôts) a baissé de 19,2 pour cent à 290,4 millions d'euros. Le bénéfice du Groupe a atteint 157,3 millions d'euros, en baisse de 20,1%. De même, le bénéfice de base par action a chuté de 20,8% à 1,64 euro.

    «Cependant, 2009 fut également une année qui a établi un cap positif fondamental pour l'avenir de la société», a remarqué Schulte. Ainsi, une solution au problème de déficit de la division des services de manutention au sol de Fraport a été trouvée, ce qui est vital pour maintenir le bon fonctionnement des processus opérationnels de ce segment essentiel du groupe. «Notre accord du Pacte pour l'avenir apporte de nouvelles perspectives au personnel et à la société et nous permet de maintenir notre modèle économique intégré loin dans le futur», a déclaré Schulte. Fraport prévoit de réaliser des économies annuelles allant jusqu'à 42 millions d'euros durant la durée de l'accord qui s'étend jusqu'à 2018.

    L'accord passé avec les compagnies aériennes et les associations de compagnies aériennes sur les frais aéroportuaires de FRA est tout aussi important. Les compagnies aériennes et l'exploitant de l'aéroport auront une assurance en matière de planification à FRA, qui est modernisé et sera bientôt agrandi. Avec un volume d'investissement actuel de près d'1 milliard d'euros par an, Fraport doit faire face à des charges supplémentaires annuelles d'environ 100 millions d'euros rien que pour les intérêts et la dépréciation. Ces charges doivent être compensées par le biais de la croissance du trafic prévue et de la hausse des frais aéroportuaires, ainsi que de l'augmentation du produit de la vente au détail.

    L'accord fondamental passé entre le ministère allemand de l'Intérieur, Deutsche Lufthansa AG et Fraport AG sur les contrôles de sécurité aérienne, prend en compte les problèmes concurrentiels croissants. Le marché des services de sécurité aérienne s'ouvrira progressivement au cours des prochaines années - d'une manière socialement acceptable pour les 2 700 employés environ de Fraport AG et FraSec. Afin de maintenir le bon fonctionnement des activités tout en répondant aux exigences croissantes de sécurité, Schulte a appelé à mettre en place des scanners corporels pour contrôler les passagers de FRA. « L'expérience des autres aéroports montre qu'il est possible d'harmoniser les problèmes de sécurité, la protection de la vie privée et les besoins opérationnels avec cette nouvelle technologie.

    Schulte a aussi décrit le programme interne Fitnesss@Fraport2011 de la société comme une autre étape marquante. Cette réorganisation de l'entreprise permettra de réaliser des gains de productivité de plus de 10 pour cent par le biais de structures simplifiées et de nouvelles interfaces entre les unités commerciales et les unités centrales.

    Pour l'année actuelle, Fraport prévoit une augmentation de 1 à 2% des chiffres du trafic passager de Francfort. L'EBITDA devrait atteindre au moins 600 millions d'euros, l'amélioration des résultats venant principalement des activités internationales de la société. Le bénéfice du groupe devrait diminuer en raison de la hausse des coûts de dépréciation et des charges financières. « La concurrence entre les plaques tournantes internationales du transport aérien va certainement s'intensifier, mais nous sommes convaincus que nous pouvons améliorer notre bonne position - notamment par le biais de l'extension de la capacité de l'aéroport de Francfort », a souligné Schulte.

    Des photos de haute qualité de l'Aéroport de Francfort et de Fraport AG sont téléchargeables gratuitement sur Internet via le site http://www.fraport.com (Menu : choisissez Press Center > puis Photo Service). A des fins de diffusion dans les journaux d'informations télévisuels uniquement, nous vous proposons également de télécharger gratuitement des séquences vidéo sur http://fraport.cms-gomex.com.

ots Originaltext: Fraport AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Fraport AG
Frankfurt Airport Services Worldwide
Robert A. Payne, B.A.A.
Senior Manager International Press
Service de presse (Dépt. UKM-PS)
Communications d'entreprise
60547 Francfort-sur-le-Main
Allemagne
Tél.:        +49-69-690-78547
Fax:         +49-69-690-60548
E-Mail:    r.payne@fraport.de
Internet: http://www.fraport.com



Plus de communiques: Fraport AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: