Fraport AG

Schulte demande un «soulagement des aéroports» à l'UE - Le nouveau PDG de Fraport présente un ensemble complet de demandes en 3 points à l'UE

    Francfort (ots) - Le Professeur Stefan Schulte, nouveau Président exécutif du conseil d'administration de Fraport AG, a présenté à la Commission européenne un ensemble de demandes en 3 points, dans le but d'alléger les difficultés rencontrées par les aéroports. S'étant adressé aux journalistes à Bruxelles aujourd'hui, Schulte a prôné «l'abolition totale des règlementations concernant les liquides dans les bagages». Cependant, il a désapprouvé toutes les solutions provisoires coûteuses et réalisées à la va-vite à propos des restrictions de liquides. Il a déclaré qu'il serait mieux d'attendre que de nouvelles technologies capables de détecter les liquides interdits dans les bagages soient disponibles.

    Schulte a expliqué que la rationalité des règlementations de sécurité aérienne devait être examinée au plus vite. Les procédures au sol - représentant 35% des frais d'exploitation totaux des aéroports européens - sont aussi coûteuses et lourdes pour un aéroport de transfert comme Francfort (FRA) que les frais de carburant le sont pour les lignes aériennes. Avant l'attentat terroriste du 11 septembre, la proportion des coûts fixes s'élevait à entre 5 et 8%. Au vu de la situation économique et financière actuelle, il est aussi «absolument nécessaire de faciliter la vie économique des aéroports.»

    à propos de la proposition de la Commission européenne concernant une directive sur les frais de la sécurité aérienne, Schulte a déclaré que cette proposition était incompatible avec la nouvelle directive sur les frais des aéroports et, qu'en plus, elle n'aborde pas la principale responsabilité des états membres. Se focalisant sur des agences de règlementation indépendantes et des réunions arbitrales en cas de litiges, la proposition n'aborde pas la responsabilité majeure des états en matière de sécurité. Se protéger contre les actes terroristes est un devoir absolu de l'état. Schulte a appelé les membres du Parlement européen à rester vigilants vis-à-vis des plans de la Commission de l'UE - surtout considérant que la directive sur les frais a été amendée il y a à peine 6 mois.

    Le PDG de Fraport a aussi critiqué la révision de la directive d'attribution des créneaux de l'UE. Dans le cadre de leur obligation juridique pour exploiter l'aéroport, les compagnies aériennes doivent garder une infrastructure accessible à tous les utilisateurs disponible pendant les heures d'exploitation. La proportion extrêmement élevée de coûts fixes requiert une utilisation efficace et rentable des capacités d'un aéroport. Aucune économie ne peut ou ne devrait offrir des capacités faibles dans de grands aéroports tels que Francfort, qui rencontre des demandes en excès depuis de nombreuses années.

    Par conséquent, Schulte a appelé la Commission de l'UE à revoir la directive d'attribution des créneaux de l'UE. Cette directive devrait contenir des «règlementations claires et économiquement justifiables pour utiliser l'infrastructure existante aussi efficacement que possible.»

    Schulte a déclaré que l'Aéroport de Francfort jouait un rôle novateur en matière de croissance durable et de responsabilité environnementale.» Il a indiqué les plans de sa société pour l'expansion de FRA d'une manière neutre en carbone et pour réduire les émissions de carbone par unité de trafic de 30% d'ici 2020. Avec Munich, l'Aéroport de Francfort a été le premier aéroport allemand à introduire des frais d'aéroport basés sur les émissions au début de l'année 2008 pour une phase de test pluriannuelle. Pour cette raison, FRA est aussi devenue un membre fondateur du programme d'Accréditation contre le carbone dans les aéroports (ACA), par lequel les aéroports européens s'engagent à réduire leurs émissions de CO2 et leur consommation énergétique de manière vérifiable.

    De plus, Schulte a souligné «le rôle modèle de Fraport dans l'utilisation de véhicules électriques». 10% de la flotte de véhicules de Fraport fonctionnent à l'énergie verte certifiée. Le premier véhicule électrique produit en masse disponible en Europe subit actuellement le premier test pratique majeur en Allemagne à l'Aéroport de Francfort. Fraport a l'intention d'augmenter la proportion des véhicules électriques de sa flotte dans l'avenir.

    Pour conclure, Schulte a décrit le Programme d'expansion de l'aéroport de Fraport (AEP) comme étant déterminant pour la viabilité et la compétitivité futures de l'Aéroport de Francfort. Il aidera aussi la région Francfort/Rhin-Main à maintenir sa position de «puissance économique dynamique dans la compétition européenne pour attirer les entreprises». «L'expansion de cette antenne centrale allemande de transport aérien est une tâche d'une importance nationale», déclare Schulte.

    Des photos haute qualité de l'Aéroport de Francfort et de Fraport AG sont téléchargeables gratuitement sur Internet via le site http://www.fraport.com (Menu : choisissez Press Center > puis Photo Service). à des fins de diffusion dans les journaux d'informations télévisuels uniquement, nous vous proposons également de télécharger des séquences vidéo gratuitement sur le site http://fraport.cms-gomex.com

ots Originaltext: Fraport AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Fraport AG
Frankfurt
Airport Services Worldwide        
Robert A. Payne, B.A.A.
Responsable supérieur de la presse internationale        
Service de presse (Dépt. UKM-PS)
Communications professionnelles (UKM)        
60547 Francfort-sur-le-Main, Allemagne        
Tél.:        +49-69-690-78547
Fax:         +49-69-690-60548
E-Mail:    r.payne@fraport.de
Internet: http://www.fraport.com



Plus de communiques: Fraport AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: