Fraport AG

Fraport dévalue le risque Manila

    Francfort/Main, Allemagne (ots) Chiffres préliminaires pour l'année fiscale 2002 : EBITDA supérieur à 500 millions d'euros avant dévaluation exceptionnelle - Augmentation de 14 pour cent des recettes - L'exercice financier débute sous des auspices favorables

    Dans le contexte de la finalisation de ses états financiers pour
l'année 2002, le conseil de direction de Fraport AG a décidé de
procéder à la dévaluation complète, à hauteur de 293 millions
d'euros, de son investissement financier dans le projet International
Passenger Terminal 3 (IPT 3) sur l'aéroport Ninoy Aquino
International Airport (NAIA) de Manille, aux Philippines.         Sur la
base de chiffres préliminaires non vérifiés pour l'année fiscale
2002, le groupe Fraport a enregistré une hausse de presque 14 pour
cent de ses revenus d'exploitation, s'élevant à 1,8 milliards
d'euros, et un résultat avant intérêts, impôts et dotations aux
amortissements (EBITDA) de 504 millions d'euros - en excluant la
dévaluation exceptionnelle réalisée pour le projet Manila. En
conséquence, Fraport a atteint son résultat d'exploitation
prévisionnel de plus d'un demi milliard d'euros.

    Suite à cet effet exceptionnel, le groupe Fraport présente un
EBITDA de 242 millions d'euros et une perte nette annuelle de 120
millions d'euros. La dévaluation prend déjà en compte une sortie de
capitaux de quelque 140 millions de dollars US - prévue d'ici fin
mars 2003 - liée aux cautions bancaires inhérentes au projet Manila.
      En raison de cette dépense exceptionnelle, les bénéfices non
répartis de Fraport AG s'élèvent à zéro suite au déblocage, à hauteur
de 130 millions d'euros, de réserves de capital pour l'année 2002. En
conséquence, aucun versement de dividende ne sera effectué pour
l'année fiscale 2002.

    Le Dr. Wilhelm Bender, président du conseil de direction de Fraport, a souligné que « dans l'ensemble, 2002 a été une très bonne année pour nous ». « Nous avons renoué avec une augmentation de notre capacité de gain, et avons consolidé les bases nécessaires au développement sain du groupe, » a déclaré Bender. « Et en dépit des conditions politiques et économiques difficiles dans le monde entier, nous sommes optimistes pour l'année 2003. » Bender a néanmoins précisé que la guerre en Irak, ainsi que l'incidence négative que pourrait avoir ce conflit sur l'aviation, représentent un risque significatif pour l'exercice financier actuel.

    Concernant le projet Manila, le directeur de Fraport a souligné que le conseil de direction a perdu patience : « Nos immenses efforts de négociation, auxquels s'ajoutent les entretiens intensifs auxquels j'ai assisté à Manille la semaine dernière et les interventions répétées de la part du gouvernement allemand, n'ont pas généré, à ce jour, de résultats suffisamment probants. » Cela reste le cas aujourd'hui, en dépit de la promesse d'indemnisation directe faite par le gouvernement philippin. Le directoire de Fraport demeure néanmoins optimiste, et persistera dans sa volonté de trouver une solution à ce problème par le biais d'entretiens avec son partenaire actuel, les investisseurs potentiels et le gouvernement philippin. « Nous resterons fidèles à notre engagement de défendre les intérêts de la société aux Philippines. Cette dévaluation ne signifie en rien que Fraport compte retirer ses exigences, en totalité ou en partie, » déclare Bender. Après tout, « selon l'opinion d'un expert indépendant, la valeur du terminal dépasse nettement les coûts de sa construction, » déclare Bender. « Nous initierons également une procédure judiciaire afin d'étayer nos exigences de manière cohérente. »

    En conséquence, le directoire de Fraport persévérera dans ses poursuites judiciaires, et prépare actuellement une demande de procédure arbitrale à l'encontre du gouvernement philippin auprès de la Banque Mondiale.

    A l'occasion de la conférence de presse financière annuelle de
Fraport qui se tiendra le 29 avril, la société présentera ses
chiffres vérifiés pour l'année 2002 ainsi que ses perspectives de
bénéfices pour l'année en cours.
    
ots Originaltext: Fraport AG
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Fraport AG Frankfurt Airport Services Worldwide
Attn:  Robert A. Payne - Directeur Presse Internationale
D-60547 Frankfurt am Main
Allemagne
Tél.         +49/69/690'785'47
Fax          +49/69/690'605'48
E-mail:    r.payne@fraport.de
Internet: http://www.fraport.com



Plus de communiques: Fraport AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: