Fraport AG

Le gouvernement philippin souligne son "engagement actif en faveur de Fraport"

    Francfort, Allemagne (ots) -

    Annulation de certaines dispositions du droit de concession - Les
chances de Fraport de se voir de nouveau confier le projet augmentent
      
    Selon certains articles de presse, une commission sénatoriale du
Parlement philippin envisagerait de présenter une demande à la Cour
suprême pour faire annuler certaines dispositions du droit de
concession entre l'État des Philippines et la société d'exploitation
PIATCO. Fraport AG détient 30 % des parts de PIATCO, la société qui a
obtenu la concession pour construire et exploiter le nouveau terminal
passagers international (Terminal 3) de l'aéroport de Manille. Selon
les rumeurs, la demande serait justifiée par le fait que le droit de
concession contiendrait des dispositions préjudiciables au
gouvernement, ainsi qu'à la population des Philippines. Pourtant, ces
dispositions ont été validées avant que Fraport n'investisse dans
PIATCO.
    
    L'article inexact publié par le quotidien allemand Handelsblatt,
qui affirme que les négociations entre Fraport et le gouvernement
philippin avaient échoué et que l'ambassadeur allemand à Manille en
avait été informé, a été démenti par le Secrétaire d'État au
ministère des Affaires étrangères à Berlin. Il s'avère en effet que
les propos tenus au cours d'une longue discussion entre l'ambassadeur
allemand et les membres du gouvernement philippin sont tout à fait
l'inverse de ce qui a pu être relaté. Il a ainsi été déclaré à cet
égard : "Le gouvernement philippin s'est efforcé de trouver une
solution susceptible de protéger les intérêts de Fraport".
D'ailleurs, le gouvernement philippin a clairement exprimé sa volonté
de s'engager activement en faveur de l'investisseur Fraport et de lui
accorder des compensations lors des négociations qui ont eu lieu avec
l'ambassadeur allemand.
    
    L'intention du gouvernement philippin de protéger les
investissements réalisés jusqu'ici par Fraport a été confirmée lors
d'un entretien téléphonique entre Alberto Romulo, Secrétaire d'État
des Philippines et Roland Koch, président du Conseil de surveillance
de Fraport AG et ministre-président du Land de Hesse. Le gouvernement
philippin a également réaffirmé son engagement lors de négociations
directes avec les représentants de Fraport AG, qui ont eu lieu la
semaine dernière à Manille. Les négociations devraient reprendre dans
les prochains jours à la demande expresse du gouvernement philippin.
    
ots Originaltext: Fraport AG
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Fraport AG
Frankfurt Airport Services Worldwide  
Robert A. Payne
Directeur Presse Internationale
60547 Francfort-sur-le-Main, Allemagne
Tél.         +49/69/690-78547
Fax:         +49/69/690-60548  
Mailto:    r.payne@fraport.de
Internet: http://www.fraport.com



Plus de communiques: Fraport AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: