Renault Suisse SA

Sport automobile: Renault Suisse à l'heure du choix

    Urdorf (ots) - Les épreuves du Renault speed Trophy réservées aux Renault Clio et aux monoplaces de la Formule Renault 2.0 dans le cadre du championnat suisse vont-elles se poursuivre la saison prochaine? Le seul fait de devoir poser la question situe la gravité de la situation.

    Depuis près de trois décennies, Renault Suisse est l'un des acteurs majeurs de la scène du sport automobile dans notre pays. Les courses du Renault speed Trophy connaissent un succès incontestable, qu'il s'agisse de celles réservées aux Clio ou des épreuves pour les monoplaces de la Formule Renault 2.0 qui constituent bien souvent un maillon clé entre le karting et la Formule 3. Lors de chaque manche, ce sont généralement plus de 50 voitures Renault qui sont de la partie. En Suisse, aucune autre marque ne s'est engagée dans le sport automobile avec une constance comparable à celle démontrée par Renault. Avec une remarquable continuité la marque française a mis en oeuvre des moyens importants qui en font aujourd'hui le principal animateur du sport automobile en Suisse.

    Or, tout pourrait changer. André Hefti, directeur de la communication et responsable du sport automobile auprès de Renault Suisse le dit sans ambages: "Pour poursuivre nos activités, nous devons impérativement trouver un promoteur. Soyons clair: nous ne recherchons pas simplement un sponsor, mais nous souhaitons conclure un partenariat solide avec une entreprise en mesure d'assurer la pérennité de notre présence sur la scène du sport automobile suisse. Renault Suisse apportera un soutien appréciable dans les domaines de la logistique, de la technique et de la communication, mais tout engagement financier de notre part est désormais exclu ! En termes de retombées médiatiques tout comme sur le plan promotionnel, le Renault speed Trophy est une entité dont la crédibilité a largement été démontrée. Nous proposons à notre futur partenaire de profiter de cette image et d'aller de l'avant ensemble!"

    La situation est sérieuse et les détenteurs de l'autorité sportive en Suisse (Auto Suisse Sàrl) en sont parfaitement conscients. Si Renault Suisse devait renoncer à une présence sur la scène du sport automobile suisse, il en résulterait un dommage considérable. Tout sera mis en oeuvre pour éviter le pire, mais un constat s'impose: le temps presse !

ots Originaltext: Renault Nissan Suisse SA
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
André Hefti,
Directeur Communication Renault
Tél.         +41/79/400'78'74
Internet: http://media.renault.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: