Fondation Terre des hommes

Une nouvelle formation en justice juvénile pour promouvoir les droits de l'enfant

Lausanne, Genève, Sion (ots) -

   - Un Certificat de formation continue (CAS), de niveau 
     universitaire, en justice juvénile à destination des 
     professionnels
   - Formation à distance, en cinq langues, principalement dans les 
     pays en développement
   - Mise en oeuvre dès la rentrée universitaire 2015, soit à partir 
     de septembre 

La Fondation Terre des hommes (Tdh), l'Institut international des droits de l'enfant (IDE) et le Centre interfacultaire en droits de l'enfant (CIDE) de l'Université de Genève joignent leurs forces et s'unissent pour mettre sur pied un Certificat de formation continue (Certificate of Advanced Studies ou CAS), de niveau universitaire, en justice juvénile. Ce CAS équivaut à 15 crédits ECTS, soit quelque 420 heures de travail académique sur un an. Après une phase pilote de deux ans destinée à l'Amérique latine qui débutera à la rentrée universitaire 2015, en septembre, la formation sera déployé dès 2017 en cinq langues (espagnol, portugais, français, anglais et arabe), aux quatre coins du monde.

Le projet est lancé à l'occasion du Congrès mondial sur la justice juvénile (http://jj2015.ch) organisé jusqu'au 30 janvier à Genève par Tdh et le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il se veut une « formation systématique et continue » de l'ensemble des professionnels de la justice juvénile (police, juge, procureur, avocat, travailleurs sociaux, pédopsychiatres, éducateurs et agents de détention), tel que recommandé par le Comité des droits de l'enfant des Nations Unies (Observation générale N°10 (2007)).

« La formation, notamment en justice juvénile, est la clé du changement des mentalités et de l'application des droits de l'enfant », souligne Jean Zermatten, fondateur de l'IDE et président jusqu'en 2013 du Comité des droits de l'enfant.

Les cours seront enseignés en ligne, de manière à réduire les coûts et favoriser une large diffusion, dans les pays en développement particulièrement. L'accès universel à l'information et au savoir est indispensable, selon l'UNESCO, à la construction de la paix, d'un développement social et économique durable et du dialogue interculturel.

Innovateur et ambitieux, ce certificat est le fruit de nombreuses années de travail sur le terrain et de réflexions approfondies entre Tdh et l'IDE. Il s'appuie, de plus, sur le précieux soutien académique de l'Université de Genève à travers le CIDE, dirigé par le professeur Philip Jaffé.

De multiples alliances internationales viendront, en outre, renforcer cette formation. Experts, professeurs et praticiens de tous pays seront invités à échanger leurs connaissances et bonnes pratiques pour améliorer le sort de milliers d'enfants en conflit avec la loi. L'approche restauratrice de la justice juvénile, qui permet de reconstruire l'harmonie rompue entre l'enfant auteur d'infraction, la victime et la communauté sera mise en évidence.

A propos de Terre des hommes (www.tdh.ch):

Plus grande organisation non gouvernementale (ONG) d'aide à l'enfance de Suisse, Terre des hommes mène des projets de développement et des programmes d'urgence en faveur de quelque deux millions d'enfants et de proches chaque année dans plus de 30 pays à travers le monde.

A propos de l'Institut international des droits de l'enfant (www.childsrights.org):

L'Institut international des droits de l'enfant a comme mission de sensibiliser, former et par là même agir en faveur de l'application des droits de l'enfant. Il organise des journées de sensibilisation, des séminaires et conférences de portée régionale, nationale ou internationale, et publie des supports didactiques. Il forme, de plus, des professionnels travaillant avec et pour des enfants soit en Suisse, soit à l'étranger, et met sur pied des formations ponctuelles, à la demande et sur mesure (ingénierie de formation), ou des formations continues de niveau académique (CAS, DAS, MAS) en relation étroite avec des partenaires universitaires, prioritairement avec le Centre interfacultaire en droits de l'enfant (CIDE) de l'Université de Genève. Ces formations s'adressent également à des institutions, à des ONG ou à des Etats. A propos du Centre interfacultaire en droits de l'enfant (CIDE) de l'Université de Genève (www.unige.ch/cide):

L'Université de Genève a mis sur pied un nouveau Centre interfacultaire en droits de l'enfant (CIDE) pour contribuer au rayonnement académique de ce champ émergeant des droits humains. Par-delà son offre de formations à Genève et la recherche scientifique qu'il mène, le CIDE propose un Master of advanced studies in Children's Rights et souhaite s'engager davantage avec des partenaires stratégiques à l'échelle internationale dans la formation continue des professionnels engagés en faveur et au contact des enfants.

Contact:

A disposition pour des interviews:

John Orlando, chargé du projet auprès de Tdh et délégué de la
Fondation au Panama: john.orlando@tdh.ch, 076 615 30 62

Jean Zermatten, fondateur et ancien directeur de l'IDE:
jean.zermatten@childrights.org, 078 843 54 23

Philip Jaffé, directeur du CIDE de l'Université de Genève:
philip.jaffe@unige.ch, 076 390 08 52

Pour davantage de renseignements:

Zélie Schaller, chargée des relations médias pour la Suisse romande:
zelie.schaller@tdh.ch, 058 611 06 38


Ces informations peuvent également vous intéresser: