Fondation Terre des hommes

Terre des hommes en Afghanistan: Les largages humanitaires aériens sont des bombes à retardement

    Lausanne (ots) - Terre des hommes condamne les largages d'aide alimentaires, dangereux et mal ciblés, tout en prônant l'ouverture d'un corridor humanitaire pour venir en aide aux populations qui en ont le plus besoin. Ses projets médico-sociaux à Kaboul et Rustaq fonctionnent malgré les bombardements.

    La Fondation Terre des hommes estime que l'aide alimentaire distribuée en Afghanistan par voie aérienne est extrêmement dangereuse, surtout pour les enfants. Compte tenu de leur situation désespérée, les Afghans vont essayer de récupérer les vivres, au risque d'être victimes des mines antipersonnelles qui truffent le pays tout entier et dont les zones déminées sont mal définies.

    Les agences humanitaires et de développement présentes en Afghanistan se sont efforcées jusqu'à présent de réaliser une distribution de vivres de manière équitable et ciblées sur les personnes en ayant besoin. Outre le fait qu'une bonne partie des vivres lâchés dans les zones montagneuses inaccessibles seront tout simplement perdus, les largages aléatoires ne profiteront qu'à la frange en bonne santé de la population. Les personnes les plus vulnérables, à savoir les veuves, les personnes âgées ou les malades n'y auront pas accès. De plus, il est à craindre que les commandants des diverses factions ne s'emparent des paquets afin de payer leurs recrues, ce qui permettra de prolonger la guerre. Finalement, il est important de signaler que le contenu des vivres lancés ne correspond pas aux besoins alimentaires des Afghans.

    Compte tenu du fait que sept millions de personnes ont un besoin urgent de nourriture, il est nécessaire d'ouvrir un couloir humanitaire en Afghanistan. Cela permettrait un approvisionnement direct et massif par la terre au travers d'organismes spécialisé dans la distribution efficace et équitable de l'aide humanitaire.

ots Originaltext: Terre des hommes
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Reinhardt Fichtl, délégué de Terre des hommes à Peshawar :
+92 300 859 06 58
Nathalie Chuard, déléguée adjointe de Terre des hommes à Lausanne:
+41 079 601 89 21



Plus de communiques: Fondation Terre des hommes

Ces informations peuvent également vous intéresser: