SWI swissinfo.ch

Media Service: Le mystère subsiste sur le rapt des Suisses au Sahara

Sur le tarmac de l'aéroport de Zurich, les ex-otages suisses savourent leur liberté retrouvée, en compagnie notamment de la ministre Micheline Calmy-Rey.

    Bern (ots) -

    - Indication: Des images peuvent être téléchargées sous:
        http://www.presseportal.ch/fr/pm/100001296 -

    Liés par un accord d'entraide judiciaire, la Suisse et l'Algérie peinent à le concrétiser dans les faits, comme en témoigne l'enquête suisse lancée après l'enlèvement en 2003 dans le Sahara algérien de 32 touristes, dont 4 Suisses.

    Confronté au refus de coopérer de l'Algérie, Ernst Roduner, juge suisse chargé de l'enquête préliminaire, demande son classement. Décryptage.

    Ernst Roduner a du mal à encaisser le coup. «Nous avons tout essayé, dit-il. Mais l'Algérie refuse l'entraide judiciaire à la Suisse comme du reste aux autres pays concernés par ces enlèvements. C'est pitoyable».

    Article entier: www.swissinfo.ch

    swissinfo est une unité d'entreprise de SRG SSR idée suisse (Société suisse de radiodiffusion et télévision). Elle a pour mission d'informer les Suissesses et les Suisses vivant à l'étranger sur les événements qui se déroulent dans leur pays, ainsi que d'augmenter le degré de notoriété de la Suisse à l'étranger. swissinfo exploite à ces fins la plateforme multimédia de nouvelles et d'informations www.swissinfo.ch, disponible en neuf langues sur internet.

Contact: marketing@swissinfo.ch



Plus de communiques: SWI swissinfo.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: