SWI swissinfo.ch

Les Suisses d'Italie et d'Allemagne en congrès

Berne (ots) - Les représentants de deux des plus importantes communautés suisses en Europe étaient réunis ce week-end, en Sicile et à Nuremberg. swissinfo.ch a visité les deux conférences. Alors que les Suisses d'Allemagne se sont surtout penchés sur les prochaines élections fédérales, ceux d'Italie se sont inquiétés de la disparition de leur couverture vieillesse. La section allemande de l'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) milite depuis longtemps pour l'implication de ses membres dans la vie politique de la mère-patrie. C'est pourquoi les Suisses d'Allemagne suivent avec beaucoup d'intérêt la campagne électorale et l'évolution des partis suisses en vue des élections fédérales de l'automne. Des représentants des quatre partis gouvernementaux ont donc été conviés au congrès des Suisses d'Allemagne qui avait lieu cette année dans la ville bavaroise de Nuremberg. Ceux-ci en ont profité pour tenter de séduire l'assistance lors d'un podium de discussion. Un 27e canton pour les Suisses de l'étranger? Comme souvent lorsqu'il est question de la participation des Suisses de l'étranger à la vie politique nationale, s'est posée la question de la représentativité. Pour l'heure, les expatriés ne peuvent exercer leurs droits de citoyen qu'auprès du cercle électoral de leur commune d'origine ou de leur dernière commune de résidence en Suisse. Représentant le Parti socialiste, le député Andrea Haemmerle a relancé l'idée de la création d'un 27e canton virtuel qui regrouperait les quelque 650'000 Suisses de l'étranger. Mais l'idée, même si elle n'est pas nouvelle, ne suscite pas forcément l'enthousiasme des principaux intéressés. «Il faudrait évidemment mettre des moyens à disposition pour créer un tel canton, mais qui est-ce qui devrait couvrir ces frais?», se demande Jean-Paul Aeschlimann. Le vice-président de l'OSE doute qu'une telle solution soit bien accueillie en Suisse. A ses yeux, le groupe parlementaire «Suisses de l'étranger», fondé il y a un peu plus de deux ans, représente une solution plus efficace et plus réaliste. Les quelque 80 élus fédéraux qui le composent représentent un bon relais pour les expatriés auprès du Parlement. www.swissinfo.ch http://www.swissinfo.org/fre/a_la_une/detail/Les_Suisses_d_Italie_et_d_Allemagne_en_congres.html?siteSect=105&sid=7839288&cKey=1179731087000

Plus de communiques: SWI swissinfo.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: