Bundesamt für Verkehr BAV

L’assainissement des passages à niveau progresse

Berne (ots) - Le groupe de travail chargé de l’assainissement des passages à niveau dangereux s’est réuni pour la troisième fois le 12 mai 2005, à Berne. En ce qui concerne les passages à niveau très dangereux (qui ont un temps de visibilité inférieur à 6 secondes), huit nouveaux projets ont été lancés au cours du premier trimestre de cette année, et un passage a été supprimé. Les chemins de fer concernés fourniront les dossiers complets pour l’assainissement de 72 autres passages. Une décision préalable favorable quant au co- financement par la Confédération a déjà été prise pour 35 d’entre eux. Les spécialistes de l’Office fédéral des transports (OFT), de l’Office fédéral des routes (OFROU) et de l’Union des transports publics (UTP) se sont réunis pour la troisième fois sous la direction du Conseiller d’Etat soleurois Walter Straumann, dans le cadre du groupe de travail mis en place à la fin de 2004 par le Conseiller fédéral Moritz Leuenberger. Lors de cette rencontre, les spécialistes de l’OFT et de l’OFROU ont présenté la liste mise à jour des passages à niveau qu’il s’agit d’assainir en priorité, vu qu’ils ont un temps de visibilité inférieur à 6 secondes (cf. www.bav.admin.ch). Pour un certain temps, la Confédération allouera à ces projets une subvention maximale de CHF 100'000 par passage, à condition que les projets d’assainissement soient remis pour approbation aux offices compétents (OFT et OFROU) avant la fin de 2006. Les chemins de fer doivent soumettre encore 72 dossiers d’assainissement complets (passages dangereux) à l’approbation des services compétents. Parmi ces dossiers, 35 ont déjà reçu une décision préalable favorable en ce qui concerne le co-financement par la Confédération. Parallèlement aux cas urgents d’assainissement, le groupe de travail se penchera sur l’assainissement des autres passage à niveau non gardés (c.-à-d. ceux qui ont un temps de visibilité supérieur à 6 secondes). Le délai fixé par la loi pour assainir ces installations expire en 2014. Le groupe de travail a constaté qu’au cours des derniers mois, des projets d’assainissement ont été entrepris pour 22 de ces passages à niveau. Au cours des quatre derniers mois, les spécialistes de l’OFT ont sillonné toute la Suisse pour se rendre auprès d’entreprises ferroviaires responsables de passages à niveau dangereux dont l’assainissement est en suspens. Les chemins de fer apprécient cette assistance fournie par les experts de la Confédération. Les visites se poursuivront aussi au cours des prochains mois. Berne, le 17. mai 2005 Office fédéral des transports Renseignements: Canton de Soleure, Walter Straumann, Conseiller d'Etat, tél. 032 27 25 41 Office fédéral des transports, Politique et communication, 031 322 36 43

Ces informations peuvent également vous intéresser: