Bundesamt fĂĽr Verkehr BAV

BAV: Avancement des projets ferroviaires dans le Haut-Valais

      Berne (ots) - La DĂ©lĂ©gation des autoritĂ©s Brigue – Viège sÂ’est fait
informer de l’état des planifications et des procédures pour les
projets ferroviaires de Brigue et de Viège. Elle a pris acte, en les
approuvant, des améliorations prévues pour la réduction du bruit de
la ligne entre St. German et Brigue.

    Lors de sa quatrième sĂ©ance, prĂ©sidĂ©e par lÂ’Office fĂ©dĂ©ral des transports (OFT), la DĂ©lĂ©gation sÂ’est renseignĂ©e sur lÂ’Ă©tat des planifications et des procĂ©dures pour les grands projets des gares de Brigue et de Viège. Pendant la mise Ă  lÂ’enquĂŞte publique des projets concernant la modernisation de la gare de Viège, le nouveau poste dÂ’enclenchement de Viège et la rĂ©duction du bruit Viège Est, 150 oppositions ont Ă©tĂ© dĂ©posĂ©es, dont 130 avaient la mĂŞme teneur en ce qui concerne la protection contre le bruit. Les entretiens ouverts ensuite entre lÂ’OFT et le Conseil dÂ’Etat valaisan ont conduit Ă  un accord en vue dÂ’amĂ©liorer considĂ©rablement les mesures de lutte contre le bruit dans le Haut-Valais. Ainsi, il est prĂ©vu de doubler la longueur des parois antibruit, qui passera de 3000 m (planification initiale) Ă  6000 m.

    LÂ’OFT a ordonnĂ© aux CFF de revoir les projets antibruit et de les prĂ©senter durant lÂ’Ă©tĂ© 2004 en vue de la rĂ©alisation de la procĂ©dure dÂ’approbation des plans. Les communes concernĂ©es seront consultĂ©es durant les travaux de planification. Parallèlement, les procĂ©dures dÂ’approbation en relation avec la gare de Viège se poursuivront. La DĂ©lĂ©gation des autoritĂ©s sÂ’est montrĂ©e satisfaite de ces amĂ©liorations annoncĂ©es par la ConfĂ©dĂ©ration. On maintient le principe selon lequel les mesures antibruit doivent ĂŞtre rĂ©alisĂ©es avant la mise en service du tunnel de base du Loetschberg.

Modernisation de la gare de Viège

    La DĂ©lĂ©gation des autoritĂ©s sÂ’inquiète de lÂ’Ă©volution des coĂ»ts du projet de modernisation de la gare de Viège. Elle soutient lÂ’attitude de lÂ’OFT qui vise Ă  respecter le devis convenu et de renoncer si nĂ©cessaire, dans une première phase, aux Ă©lĂ©ments du projet qui ne sont pas absolument nĂ©cessaires. LÂ’OFT examinera prochainement des possibilitĂ©s dÂ’Ă©conomie en collaboration avec les CFF, le Matterhorn Gotthard Bahn (MGB) et le canton du Valais. Il a Ă©galement informĂ© la DĂ©lĂ©gation que, vu la situation prĂ©caire des finances fĂ©dĂ©rales, dÂ’autres vagues dÂ’Ă©conomies sont prĂ©visibles, qui pourraient atteindre aussi le domaine des transports publics.

    Lors de la procĂ©dure dÂ’approbation des plans pour la gare de Viège, les nĂ©gociations de conciliation auront lieu prochainement sous la direction de lÂ’OFT. LÂ’objectif est dÂ’approuver les plans dÂ’ici Ă  la mi-2004. La construction du poste dÂ’enclenchement de Viège doit commencer dès le printemps 2004, compte tenu du temps Ă  prĂ©voir pour la pose des appareils techniques dans le tunnel de base du Loetschberg et pour construire la voie dÂ’accès.

Sortie Est de Brigue

    Le projet de la sortie Est de Brigue (MGB) a dĂ©jĂ  beaucoup progressĂ©. Il est prĂ©vu de prĂ©senter Ă  lÂ’OFT en 2004 le projet de mise Ă  lÂ’enquĂŞte en vue du dĂ©but de la procĂ©dure dÂ’approbation des plans. Le MGB est chargĂ© dÂ’Ă©liminer autant que possible les divergences dÂ’opinion qui existent avec les services spĂ©cialisĂ©s fĂ©dĂ©raux et cantonaux, ainsi quÂ’avec des tiers. La sortie Est permettra de supprimer le tronçon dangereux qui traverse Naters et qui compte plus de 20 passages Ă  niveau. Son tracĂ© sera rendu disponible pour dÂ’autres utilisations. Comme il ne sera plus nĂ©cessaire de changer de locomotives Ă  Brigue, la sortie Est offrira un gain de temps de 15 minutes, par exemple sur le parcours Viège – Bitsch.

    Les CFF ont rendu compte de lÂ’Ă©tat actuel des travaux en matière dÂ’horaire pour le trafic voyageurs longues distances et le trafic rĂ©gional. Les CFF, le BLS et le canton du Valais visent Ă  mettre Ă  disposition un service de chargement des automobiles Ă  travers le Simplon (Brigue – Iselle) dÂ’ici Ă  la fin de 2004 pour exploiter, selon lÂ’horaire, des trains combinĂ©s du transport rĂ©gional et des automobiles. La capacitĂ© dÂ’un tel transport dÂ’automobiles est estimĂ©e Ă  800 vĂ©hicules par jour.

Berne, le 29 janvier 2004

OFFICE FEDERAL DES TRANSPORTS

Renseignements: OFT,  Politique et communication, tĂ©l. 031 322 36 43



Plus de communiques: Bundesamt fĂĽr Verkehr BAV

Ces informations peuvent également vous intéresser: