Gesundheitsförderung Schweiz / Promotion Santé Suisse

Promotion Santé Suisse: Les écoles prennent conscience de l'importance de l'activité physique et de l'alimentation

    Berne (ots) - Les écoles suisses sont conscientes de l'importance des questions liées à l'"alimentation", à l'"activité physique" et au "poids corporel sain". Près des deux tiers des établissements émettent en effet des recommandations dans ces domaines. Telle est la conclusion d'une étude mandatée par Promotion Santé Suisse. Un état des lieux qui sera répété à intervalles réguliers.

    Il existe dans toute la Suisse des écoles qui proposent des collations saines durant les pauses et qui organisent les lieux de récréation qui permettent aux enfants de s'ébattre. Cela étant, on ne pouvait savoir jusqu'ici quelle était l'importance effective de l'engagement des écoles en faveur d'une alimentation saine et d'une activité physique régulière. Nous ne disposions en effet d'aucun relevé systématique. C'est la raison pour laquelle Promotion Santé Suisse a donné mandat à l'Institut de la communication et de la santé de l'Université de la Suisse italienne, à Lugano, d'effectuer un état des lieux à grande échelle. Les résultats sont désormais disponibles et ont été présentés la semaine passée aux directrices et directeurs cantonaux de l'instruction publique.

    L'étude "Activité physique et alimentation dans les écoles suisses" repose sur une enquête online auprès de quelque 1'400 directions d'écoles. Seules ont été contactées dans ce contexte les écoles avec des élèves accomplissant leur scolarité obligatoire. Le but de cette enquête n'était pas de déterminer les conditions existantes, mais d'avoir un instantané neutre de la situation. Cet état des lieux servira de comparatif lors de la prochaine enquête prévue dans quatre ans. On peut ainsi suivre comment évolue la prise de conscience dans les écoles de l'importance des thèmes concernant la promotion de la santé.

    Promotion Santé Suisse, qui a mandaté cette étude, est agréablement surprise des résultats obtenus. "Nous sommes heureux de constater que de nombreuses directions d'écoles ont pris conscience de l'importance d'une alimentation saine et d'une activité physique suffisante", déclare le directeur de l'organisation, Thomas Mattig. Le surpoids et l'obésité deviennent de plus en plus un problème social dans notre pays. Près d'un tiers des Suissesses et des Suisses ont en effet un poids trop élevé, ce qui peut entraîner des problèmes de santé. Les coûts qui en résultent pour la société se montent à des milliards.

    Promotion Santé Suisse entend créer les conditions pour que les enfants et les adolescents puissent se comporter de manière saine également lorsqu'ils auront atteint l'âge adulte; la Fondation collabore dans ce sens avec 20 cantons. "Nous voulons permettre à tous les enfants de la Suisse de conserver un poids corporel sain", explique Thomas Mattig, "cela les aidera plus tard à mieux maîtriser les nombreux défis physiques et mentaux de la vie d'adultes."

    L'étude "Activité physique et alimentation dans les écoles suisses" montre que les écoles sont bien conscientes de l'importance de la promotion de la santé. En effet, dans quatre établissements sur cinq qui ont participé à l'enquête, les thèmes "alimentation", "activité physique" et "poids corporel sain" ont par exemple fait au moins une fois l'objet d'une conférence des maîtres. On constate par ailleurs qu'il n'existe pratiquement pas d'automates à boissons ou à snacks dans les écoles interrogées. Cela étant, il reste encore beaucoup à faire: par exemple, dans seulement une école sur cinq un neuf-heures sain est organisé en commun et pratiquement aucune école n'offre de borne-fontaine.

    Il est également intéressant d'observer que le thème de la promotion de la santé est un thème qui revient plus souvent dans les villes qu'à la campagne. Parmi les écoles urbaines interrogées, deux tiers prodiguent à leur personnel enseignant des recommandations en matière de comportement; cette proportion n'est que de la moitié pour les écoles des agglomérations et des régions rurales. L'importance accordée aux thèmes de l'alimentation, de l'activité physique et du poids corporel sain dépend également de la composition de l'effectif des élèves. Plus la proportion des élèves qui sont issus de la migration est grande et plus les questions de promotion de la santé sont abordées souvent dans le cadre de l'école.

    Malgré l'évolution positive constatée, on note qu'il y a très peu d'écoles qui font partie de réseaux dans lesquels sont élaborés des concepts sur la manière d'intégrer au quotidien les thèmes comme celui de l'alimentation, de l'activité physique et du poids corporel sain. Seul neuf pour cent des écoles interrogées sont par exemple membres du Réseau suisse d'écoles en santé (RSES).

ots Originaltext: Promotion Santé Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Susanne Gäumann
cheffe Communication
E-Mail: susanne.gaeumann@promotionsante.ch
Tél.:        +41/31/350'04'04
Internet: www.promotionsante.ch



Plus de communiques: Gesundheitsförderung Schweiz / Promotion Santé Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: