Gesundheitsförderung Schweiz / Promotion Santé Suisse

8. Conférence nationale sur la promotion de la santé - Le Conseiller fédéral Pascal Couchepin donne le bon exemple de tout son poids

    Aarau (ots) - Au travers du programme national "Poids corporel sain" qu'elle lancera en 2007,  Promotion Santé Suisse souhaite combattre la tendance croissante à l'obésité. L'objectif majeur de ce programme est la création de conditions cadres appropriées et la mise en oeuvre de mesures visant l'amélioration des comportements individuels. Les enfants et adolescents seront le groupe cible principal des interventions.

    Le Conseiller fédéral Pascal Couchepin donne le bon exemple. Avec un indice de masse corporelle (ou BMI) de 29, il est certes en surpoids, mais il affirme en être maintenant conscient. " Je vais chaque jour à pied au travail afin de faire quelque chose pour y remédier". La santé doit cependant aussi faire plaisir, insiste-t-il.

  Pour la 8e Conférence nationale sur la promotion de la santé, Promotion Santé Suisse a invité des politiciens, des experts nationaux et internationaux de la santé, ainsi que d'autres personnes intéressées. Les exposés et les ateliers traiteront en particulier de la stratégie de promotion d'un poids corporel sain et de la santé psychique.

    2,2 millions de personnes sont en surpoids; 30 000 personnes les rejoignent chaque année; le surpoids et les complications qui lui sont associées représentent des dépenses de l'ordre de 2,6 milliards de francs par an - il ne s'agit pas de scénarios d'horreur en provenance des USA, mais bien des faits concernant la Suisse, comme le mettent en évidence les exposés.

    "Comment voulons-nous atteindre les objectifs d'un poids corporel sain et de la bonne santé psychique?", demande Verena Diener, directrice de la santé publique du canton de Zurich et présidente du Conseil de fondation de Promotion Santé Suisse. Elle répond ainsi à cette question: "En intervenant avec force au niveau de l'amélioration des comportements et des conditions cadres auprès des groupes cibles que sont les enfants, les adolescents et les jeunes adultes" "Nous voulons donner à tous les compétences qui leur permettront d'avoir une meilleure maîtrise sur leur propre vie, et donc d'être moins fragilisés par des pressions externes ou par le stress", précise Verena Diener.

    Denise Rudin, de Promotion Santé Suisse, montre la complexité de la problématique du surpoids. Certes, la résolution de ce problème exige l'engagement de la responsabilité personnelle de chacun. De plus, le Conseil fédéral, les cantons, les assureurs-maladie et les prestataires de services de la santé publique doivent être intégrés dans la stratégie. "Qui va se charger de la conception des indispensables espaces d'activité physique? - d'une fixation judicieuse des prix des produits alimentaires et de leur étiquetage adéquat? - et du contrôle de la publicité TV destinée aux enfants?", demande Denise Rudin dans son intervention.

    La conférence se poursuivra jusqu'à vendredi après-midi. Les ateliers organisés dans ce cadre permettront d'approfondir diverses voies possibles pour la mise oeuvre de la stratégie, en intégrant les connaissances acquises. Jeudi soir, un dîner dansant est prévu au Kultur- & Kongresshaus dans le cadre du programme récréatif.

ots Originaltext: Promotion Santé
Internet: www.presseportal.ch

Contact:
Peter Burri
Responsable de la communication
Promotion Santé Suisse
Tél. +41/78/624'28'04
Internet: www.promotionsante.ch/conference



Plus de communiques: Gesundheitsförderung Schweiz / Promotion Santé Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: