KPMG

Etude KPMG: Accroissement de la concentration des concessionnaires automobiles en Allemagne et en Suisse

Zurich (ots) - Plus de 25 pour cent de tous les concessionnaires automobiles indépendants vont disparaître du marché dans les dix prochaines années. Bon nombre d'entre eux seront sans doute absorbés par des groupes automobiles plus importants. C'est le résultat auquel aboutit une étude conjointe réalisée par KPMG et la Fachhochschule Gelsenkirchen, qui a interrogé quelque 110 propriétaires et dirigeants de grandes entreprises de distribution d'automobiles en Allemagne et en Suisse. Ce projet avait notamment pour but d'évaluer les conséquences de la liberté d'établissement des concessionnaires automobiles ("location clause", ou clause de localisation) récemment entrée en vigueur dans tous les 25 Etats de l'UE, ainsi que les effets de la libéralisation du marché de la distribution automobile en Suisse due à la Communication de la ComCo concernant l'appréciation des accords verticaux dans le domaine de la distribution automobile. Ces dispositions ont dû être mises en oeuvre à compter du début de l'année 2005. Désormais, il est donc possible pour les concessionnaires automobiles suisses de distribuer d'autres marques sans l'accord du constructeur de la marque antérieure, ou de dissocier la vente de voitures des travaux d'atelier. En Allemagne comme en Suisse, les réseaux de concessionnaires sont très denses. En moyenne, les ventes de voitures neuves s'élèvent à quelque 180 unités en Allemagne, contre seulement 60 unités par entreprise en Suisse, alors qu'en moyenne, 727 voitures neuves sont vendues aux Etats-Unis. C'est ainsi que les entrepreneurs interrogés escomptent une poursuite du renforcement de la concentration des distributeurs automobiles dans les deux pays, étant toutefois précisé qu'ils envisagent une concentration du nombre des entrepreneurs indépendants (concessionnaires) plus forte que le recul du nombre des garages (emplacements). De ce fait, les pressions s'accroissent en particulier sur les petits garagistes. S'agissant de la structure de vente, la part des concessionnaires sous contrat est jugée en régression, tout comme en Allemagne, alors que les succursales des constructeurs ainsi qu'Internet et d'autres nouveaux canaux de distribution gagneront en importance. Alors que les concessionnaires automobiles allemands envisagent une forte perte de part de marché des ateliers indépendants au profit des chaînes et des ateliers sous contrat sans vente de voitures neuves, les estimations des entreprises suisses interrogées vont dans le sens d'un recul des parts de marché pour les revendeurs monomarques en ce qui concerne les opérations en atelier en Suisse. Cette évolution profitera aux ateliers de marques sans vente de voitures neuves et aux chaînes de service, tandis que la part des ateliers indépendants restera à peu près identique. Giulio De Lucia, Head Corporate Restructuring, KPMG Suisse, déclare: "Depuis le début de l'année, les concessionnaires automobiles suisses n'escomptent qu'une légère augmentation de la part de marché des importations parallèles malgré la suppression des entraves à l'importation parallèle. La part estimée s'élève actuellement à 3,5 pour cent, et en 2015 à 4 pour cent. A la question de savoir dans quelle mesure les importations parallèles entraîneront une consolidation du réseau de concessionnaires, les avis semblent cependant diverger." Exactement la moitié des personnes interrogées s'estime ne pas être touchée par la concurrence montante, alors que l'autre moitié prévoit une consolidation du réseau des concessionnaires due aux importations parallèles. Pour les ateliers, on estime à l'heure actuelle que les parts de marché vont passer de 58,4 pour cent à seulement 49 pour cent en 2015 au détriment des concessionnaires de marques, garages compris, et au profit des ateliers de marques sans vente de voitures neuves ainsi que des chaînes d'ateliers. Des résultats plus détaillés du sondage "Evolutions et facteurs de succès de la distribution automobile" (en langue allemande) peuvent être téléchargés sous www.kpmg.ch. KPMG International est un leader des services de révision comptable, de conseil fiscal, juridique et financier. A l'échelle mondiale, KPMG emploie près de 104 000 collaborateurs dans 144 pays. Les activités de KPMG Suisse sont intégrées à KPMG Holding (le membre suisse de KPMG International). Sous ce toit, KPMG emploie en Suisse près de 1 470 personnes réparties dans treize sites. Dans l'exercice 2005, KPMG Suisse a réalisé un chiffre d'affaires de 367 millions de francs. Vous trouverez de plus amples informations sur www.kpmg.ch. ots Originaltext: KPMG Internet: www.presseportal.ch Contact: KPMG Stefan Mathys Corporate Communications Tél.: +41/44/249'27'74 Mobile: +41/79/227'98'31 E-mail: kpmgmedia@kpmg.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: