Schweizer Reisekasse (Reka) Genossenschaft

La continuité, recette du succès! - La Reka présente les bons résultats de son exercice 2001

    Thoune  (ots) - A l'occasion de son assemblée générale à Thoune, ce 24 avril, la Reka (Caisse suisse de voyage) a présenté à ses sociétaires les résultats couronnés de succès de son exercice 2001.

    Les ventes de chèques Reka ont progressé de 6,2 pour cent pour atteindre 431 millions de francs. Pendant la même période, le tourisme et les transports ont encaissé pour 419 millions de francs de chèques Reka. Les produits des locations d'appartements de vacances et des hôtels se sont élevés à 32,7 millions de francs (+ 9%) pour un total de 1'250'000 nuitées en Suisse et à l'étranger. Organisation sans but lucratif, la Reka mise sur la plus-value sociale plutôt que sur la plus-value financière. C'est ce qui lui a permis d'offrir l'an dernier 44'000 journées de vacances gratuites à des familles à revenu modeste.

    Les perspectives pour l'année 2002 sont d'ores et déjà prometteuses. Sur la base du chiffre d'affaires des ventes de chèques Reka réalisé après 100 jours, la Reka s'attend, pour la fin de l'année 2002, à une progression des ventes de 5 à 7 pour cent. Les réservations d'appartements de vacances pour l'été se situent à 10 pour cent au-dessus de leur niveau à la période correspondante de l'année dernière.

    Les sociétaires de la Reka (Caisse suisse de voyage) se sont réunis le 24 avril 2002 en assemblée générale ordinaire à Thoune. Leur président, M. Dario Kuster, a présenté à l'assistance un exercice 2001 réjouissant. Il a mis en évidence le fait que l'engagement social de la Reka répond à un besoin de notre société. Les succès obtenus dans le domaine du chèque Reka et dans celui des vacances Reka ont permis à la Reka d'affecter deux millions de francs au but social qui est le sien, autrement dit à l'aide aux vacances; c'est à ce titre que 816 familles à revenu modeste, dont 649 familles monoparentales, ont pu bénéficier avec leurs enfants de jours de vacances gratuits et bienvenus.

    La continuité, recette du succès

    La raison invoquée pour expliquer le succès persistant est la concentration stratégique sur les deux principaux domaines d'activité que sont le chèque Reka et les vacances Reka. Malgré un environnement conjoncturel morose et un marché des voyages dont la croissance est inférieure à la moyenne de l'activité économique, la Reka a sensiblement amélioré ses résultats. M. Werner Bernet, directeur de la Reka, argumente en expliquant que cette stratégie, prioritaire depuis quatre ans, a été mise en œuvre de façon systématique. La Reka vise une croissance qualitative et continue. En tant qu'organisation sans but lucratif, elle mise en priorité sur la substance et la solidité de ses prestations ainsi que la maîtrise des coûts. C'est uniquement à cette condition qu'il est possible de renforcer et d'étendre l'aide aux vacances Reka. Au cours des quatre dernières années, il a été possible d'accroître les ventes de chèques Reka de 27 pour cent pour atteindre 431 millions de francs, alors que le volume d'affaires de Vacances Reka progressait de 30 pour cent durant la même période.

    En moyenne 16 pour cent plus avantageux

    La Reka a investi quelque 10 millions de francs dans les rabais octroyés sur le prix de ses chèques. Additionnée aux contributions des points de vente de ces chèques (employeurs, syndicats, Coop), la réduction consentie s'élève au total à 68 millions de francs ou à 15,8 pour cent. Pour obtenir un chèque d'une valeur de 100 francs, l'acheteur paie donc 84 francs seulement en moyenne.

    Celles et ceux qui ne peuvent obtenir des chèques Reka auprès de leur employeur ou de leur organisation de salariés ne doivent pas forcément renoncer à ce moyen de paiement fort prisé pour les loisirs et les transports. En effet, les titulaires de la Supercard de la Coop peuvent acheter des chèques Reka dans la plupart des centres Coop en bénéficiant d'un rabais de 4 pour cent. L'an passé, la vente de chèques Reka par l'intermédiaire de Coop a augmenté de 13,4 pour cent.

    Demande en hausse de vacances Reka

    En 2001, la Reka, deuxième plus important offreur d'appartements de vacances, a pu augmenter ses taux de fréquentation de 5 pour cent et passer ainsi la barre de 1,25 million de nuitées, ce qui représente une augmentation du chiffre d'affaires de 9 pour cent, soit un nouveau résultat record de 32,7 millions de francs. Avec plus de 2'600 logements de vacances en France, Espagne, Italie, Croatie, Autriche et Suisse - dont 250 fermes - la Reka s'adresse principalement aux familles avec enfants. Les 16 villages de vacances Reka en Suisse sont les véritables "leaders" de son offre. En moyenne, ces derniers affichent complet pendant plus de sept mois par année. En 2001, la Caisse suisse de voyage a investi quelque 7 millions de francs pour améliorer le confort des infrastructures dont elle est propriétaire, et elle a planifié la création d'un nouveau village de vacances Reka à Disentis.

    Perspectives pour l'année en cours

    Au cours des cent premiers jours de l'année 2002, il s'est vendu pour 180 millions de francs de chèques Reka. La Reka s'attend donc, pour la fin de l'année, à une progression de 5 à 7 pour cent de ses ventes de chèques.

    Pour l'été 2002, les réservations d'appartements de vacances en Suisse et au bord de la Méditerranée sont de 10 % plus élevées que celles de la période correspondante de l'année précédente.

ots Originaltext: Reka
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Werner Bernet, directeur de la Reka
André Dubois, responsable chèques Reka
tél. +41/31/329'66'33
fax. +41/31/329'66'02
[ 010 ]



Plus de communiques: Schweizer Reisekasse (Reka) Genossenschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: