Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

SECO: La situation sur le marché du travail en août 2003

Berne (ots) - Selon les données enregistrées par le Secrétariat d’Etat à l'économie (seco), 143’672 personnes étaient inscrites au chômage à fin août 2003, soit 1’973 de plus que le mois précédent. Le taux de chômage est resté inchangé à 3,6% pendant le mois sous revue. L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits se chiffre à 205’636 personnes, soit 1’924 de plus que le mois précédent.

Places vacantes annoncées en août 2003 Quant au nombre de places vacantes annoncées aux offices du travail, il a diminué de 423 unités pour s'établir à 8’307.

Réductions de l'horaire de travail en juillet 2003 En juillet 2003, les réductions de l'horaire de travail (chômage partiel) ont touché 5'615 personnes, soit 5'352 de moins (-48,8%) que le mois précédent. Le nombre des entreprises ayant eu recours à de telles mesures a diminué de 263 (-30,3%), passant à 605, celui des heures de travail perdues de 308'223 (-49,0%), pour s’établir à 321'271. L’année précédente à la même époque (juillet 2002), le chômage partiel avait sévi dans 282 entreprises, touchant 3'523 personnes et entraînant la perte de 196'073 heures de travail. Ces chiffres se fondent sur les relevés du Secrétariat d'Etat à l'économie (seco).

4'602 personnes arrivées en fin de droits en juin 2003 Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 4’602 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois de juin 2003. Sur ce nombre, à fin août 2003, 1’680 personnes (37%) étaient toujours inscrites à un office régional de placement et continuaient donc à être prises en compte dans la statistique. 560 autres (12%) avaient trouvé un emploi dans l'intervalle. En ce qui concerne les 2’362 personnes arrivées en fin de droits (51%) restantes qui n'étaient plus inscrites à un office régional de placement, diverses hypothèses sont envisageables: reprise d'une activité lucrative, retrait du marché du travail ou renonciation à exercer une activité lucrative, commencement ou poursuite d'une formation, départ à l'étranger, poursuite de la recherche d'emploi sans recourir aux services des offices régionaux de placement.

Depuis l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions de la loi sur l’assurance-chômage le 1er juillet 2003, le nombre maximum d’indemnités journalières est passé de 520 à 400 pour les personnes qui n’ont pas encore 55 ans. Sur les 4’602 personnes arrivées en fin de droits au mois de juin, 2'716 ont été touchées par la nouvelle réglementation.

www.seco.admin.ch - News - Communiqués de Presse

Renseignements: Jean-Luc Nordmann Direction du travail, seco tél.+41 (0)31 322 29 26

Rita Baldegger chef de la Presse, seco tél.+41 (0)31 323 37 90



Plus de communiques: Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

Ces informations peuvent également vous intéresser: