Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

SECO: La contraction de l’activité économique se poursuit Le produit intérieur brut au 2ème trimestre 2003

Berne (ots) - Au 2ème trimestre 2003, le produit intérieur brut (PIB) en termes réels a diminué de 1,2% par rapport au trimestre précédent (en données corrigées des variations saisonnières et aléatoires, taux de variation annualisé). Comparé avec le trimestre correspondant de l’année précédente, le PIB réel a reculé de 1,0%.

La consommation des ménages privés en termes réels s’est maintenue au 2ème trimestre 2003, avec une croissance de 0,7% par rapport au trimestre précédent, ce qui est légèrement plus fort qu'aux trimestres précédents. Cette croissance provient principalement des dépenses pour l'alimentation, boissons et tabacs -particulièrement dynamiques ce trimestre-, pour la santé -dont la tendance à la hausse est pratiquement constante- et des dépenses pour le logement qui ont légèrement progressé. L'expansion de ces rubriques, qui correspondent à un peu plus de la moitié de la consommation des ménages privés, a contrecarré la baisse des catégories restantes. Du côté de la consommation de l’Etat, les dépenses ont augmenté de 1,9% par rapport au trimestre précédent.

Le recul des investissements réels s’est poursuivi (-4,1%), avec un croissance faible dans la construction (+0,8%) et une diminution marquée des investissements en biens d'équipement(-8,6%)2).

Les exportations de biens3) et services en termes réels ont diminué de 1,6% au 2ème trimestre 2003 par rapport au trimestre précédent. Cette baisse est due à un recul dans les exportations de marchandises (-2,8%). Les services (y compris le tourisme) sont en hausse (+3,7%). Néanmoins le tourisme enregistre une baisse. Au niveau des importations de biens3) et services en termes réels (-4,8%), les marchandises sont fortement en baisse (-5,4%) et les services, y compris le tourisme, présentent une évolution positive (+0,9%).

Par rapport au 2ème trimestre de l'année précédente, l'indice des prix du PIB a évolué légèrement à la baisse avec -0,3%. Le renchérissement a faiblement augmenté pour la consommation privée (+0,7%), a diminué dans la construction (-2,0%) et a stagné pour les investissements en biens d’équipement. En ce qui concerne l'évolution des prix dans le commerce extérieur de biens, les termes de l'échange se sont quelque peu détériorés. Les prix à l'exportation ont diminué plus fortement (-3,4%) que ceux à l'importation (-0,5%).

***

Les résultats de ces estimations trimestrielles ont été adaptés aux dernières données des comptes nationaux annuels pour les années 2000 à 2002 (calculées par l'Office fédéral de la statistique et publiées le 1ersept. 2003, www.statistik.admin.ch). L'estimation du 1er trimestre 2003 a aussi fait l'objet de révisions. Ces nouveaux chiffres n'ont amené aucune nouvelle appréciation de la situation conjoncturelle.

Berne, le 4 septembre 2003

1) Les résultats présentés ici sont, sauf si mentionné autrement, des taux de variations annualisés par rapport au trimestre précédent, données corrigées des variations saisonnières et aléatoires. 2) On notera que la baisse dans ces derniers est quelque peu surestimée, en raison de fortes exportations d'avions au mois de mai. Selon la méthode des flux, ceux-ci entrent en déduction dans l'estimation de cette position. 3) Données selon Total 1, voir: annexe, note (4) en bas de page.

Secrétariat d’Etat à l’économie Communication / Information

Renseignements: Aymo Brunetti, tél. +41 (0)31 322 21 40 (sur la situation conjoncturelle) Bettina Muller, tél. +41 (0)31 322 21 26 (techniques)

http://www.seco.admin.ch/news/00130/index.html?lang=fr



Plus de communiques: Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

Ces informations peuvent également vous intéresser: