Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

SECO: La situation sur le marché du travail en mars 2003

      Berne (ots) - Le chômage en mars 2003
Selon les données enregistrées par le Secrétariat d'Etat à
l'économie (seco), 141'808 personnes étaient inscrites au chômage à
fin mars 2003, soit 215 de moins que le mois précédent. Le taux de
chômage est resté inchangé à 3,9% pendant le mois sous revue.
L'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits se chiffre à 199'702
personnes, soit 2'209 de plus que le mois précédent.

    Places vacantes annoncées en mars 2003 Quant au nombre de places vacantes annoncées aux offices du travail, il a progressé de 569 unités pour s'établir à 9'684.

    Réductions de l'horaire de travail en février 2003 En février 2003, les réductions de l'horaire de travail (chômage partiel) ont touché 10'282 personnes, soit 487 de plus (+5,0%) que le mois précédent. Le nombre des entreprises ayant eu recours à de telles mesures a augmenté de 133 (+17,7%), passant à 883, celui des heures de travail perdues de 7'263 (+1,1%), pour s'établir à 657'702. L'année précédente à la même époque (février 2002), le chômage partiel avait sévi dans 619 entreprises, touchant 13'689 personnes et entraînant la perte de 743'127 heures de travail. Ces chiffres se fondent sur les relevés du Secrétariat d'Etat à l'économie (seco).

    2'095 personnes arrivées en fin de droits en janvier 2003 Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 2'095 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois de janvier 2003. Sur ce nombre, à fin mars 2003, 998 personnes (48%) étaient toujours inscrites à un office régional de placement et continuaient donc à être prises en compte dans la statistique. 252 autres (12%) avaient trouvé un emploi dans l'intervalle. En ce qui concerne les 845 personnes arrivées en fin de droits (40%) restantes qui n'étaient plus inscrites à un office régional de placement, diverses hypothèses sont envisageables: reprise d'une activité lucrative, retrait du marché du travail ou renonciation à exercer une activité lucrative, commencement ou poursuite d'une formation, départ à l'étranger, poursuite de la recherche d'emploi sans recourir aux services des offices régionaux de placement.

Renseignements statistiques détaillés: Clito Roffler, Statistique du marché du travail, 031/322 28 64 Walter Weber, Statistique du marché du travail, 031/322 28 92



Plus de communiques: Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

Ces informations peuvent également vous intéresser: