Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

Le produit intérieur brut au 4ème trimestre 2002 1) : Croissance faible de l'économie suisse se poursuit

      Berne (ots) - Au 4ème trimestre 2002, le produit intérieur brut
(PIB) en termes réels a augmenté de 1,4% par rapport au trimestre
précédent (en données corrigées des variations saisonnières et
aléatoires, taux de variation annualisé). Les impulsions positives
proviennent essentiellement du commerce extérieur.

    La consommation des ménages privés en termes réels a crû, au 4ème trimestre 2002, de 0,7% par rapport au trimestre précédent. Cette croissance est principalement due aux dépenses pour le logement et la santé, la tendance étant à la baisse pour les autres rubriques. Du côté de la consommation de l'Etat, les dépenses restent bien soutenues, enregistrant une croissance de 2,1% par rapport au trimestre précédent.

    Le recul dans les investissements réels se poursuit (-8,5%), avec - 3,6% dans la construction et -12,8% au niveau des biens d'équipement. Pour ces derniers, toutes les catégories (machines et instruments de précision, véhicules utilitaires et avions) sont, sans exception, touchées.

    Les exportations de biens 2) et services en termes réels ont augmenté de 4,8% au 4ème trimestre 2002 par rapport au trimestre précédent. Cette hausse est due à une augmentation tant dans les exportations de marchandises (+3,4%), que dans les services, y compris le tourisme (+10,7%). Les importations de biens 2) et services en termes réels ont baissé de 4,2%, avec -4,8% pour les marchandises et une stagnation au niveau des services, y compris le tourisme (+0,4%).

    Par rapport au 4ème trimestre de l'année précédente, l'indice des prix du PIB est resté stable avec -0,1%. Le renchérissement a augmenté pour la consommation privée (+0,9%) et les exportations de services, y compris le tourisme (+1,3%). Les prix ont évolué à la baisse pour les investissements dans la construction et en biens d'équipement (-1,5% et -0,5% respectivement). En ce qui concerne l'évolution des prix dans le commerce extérieur de biens, on observe un détérioration des termes de l'échange, les prix à l'exportations (-4,0%) ont diminué plus fortement que ceux à l'importation (-1,8%).

***

    Selon les résultats des estimations trimestrielles, le PIB en termes réels a enregistré, en moyenne pour l'année 2002, un taux de croissance de 0,1% par rapport à l'année précédente. Derrière cette stagnation du PIB, se trouvent une légère augmentation de la consommation privée, une hausse sensible de la consommation publique, une activité dans les investissements en recul et une contribution positive du commerce extérieur. Cette hausse des exportations, qui est accompagnée d'un recul des importations, n'a pas été soutenue par toutes les branches d'activité et ne concerne pas nos principaux partenaires.

Berne, le 27 février 2003

    1) Les résultats présentés ici sont: des taux de variations annualisés par rapport au trimestre précédent, données corrigées des variations saisonnières et aléatoires; mis à part l'évolution des déflateurs qui est exprimée en variation par rapport à l'année précédente des données brutes.

    2) Données selon Total 1, voir: annexe, note (4) en bas de page.

Secrétariat d'Etat à l'économie Communication / Information

Renseignements: Sur la situation conjoncturelle: Aymo Brunetti, tél.: 031/322'21'40; Max Zumstein, tél.: 031/322'21'17 Techniques: Bettina Muller, tél.: 031/322'21'26

Adresse Internet: http://www.seco-admin.ch/seco/seco2.nsf/dieSeite/WP_BIP? OpenDocument&l=fr&HauptRessort=3



Plus de communiques: Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

Ces informations peuvent également vous intéresser: