Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

SECO: Tendances conjoncturelles hiver 2002/03

Berne (ots) - Economie suisse : développement sans élan *) L'économie mondiale et en particulier l'économie américaine ont montré des tendances à la reprise jusqu'au printemps 2002. Dans le courant de l'été, le climat de confiance s'est toutefois à nouveau détérioré. Les cours des actions ont chuté. Des pratiques de comptabilité créative ont affecté la confiance. En plus, le risque associé à un conflit en Irak et à une hausse du prix du pétrole s'est accru. Il est également devenu apparent que les surinvestissements dans divers secteurs mettraient encore quelques temps avant d'être résorbés. Ces facteurs devraient tout d'abord contrecarrer les effets positifs sur l'économie réelle des politiques monétaires et budgétaires accommodantes. Sous l'hypothèse qu'en particulier la situation géopolitique ne se détériore pas et que le cours des actions ne baisse pas plus, il faut s'attendre à une reprise modérée. Les forces de reprise devraient progressivement gagner en puissance, en particulier dans l'Union européenne. La faiblesse de l'activité et la force du franc ont freiné la conjoncture en Suisse. Sur la base des données disponibles, il faut s'attendre à une stagnation du PIB pour l'année 2002. Pour l'année 2003, une légère amélioration devrait intervenir et gagner en intensité au cours de l'année. Cette prévision repose sur l'hypothèse qu'avant tout la conjoncture dans l'Union européenne se reprend dans la mesure prévue et que le cours réel du franc suisse ne s'apprécie pas plus fortement. Il ne faut pas s'attendre à un retour vers le potentiel de croissance avant 2004. Berne, le 28 novembre 2002 Secrétariat d'Etat à l'économie Communication / information Renseignements : Aymo Brunetti, 031 322 21 40 ; Max Zumstein, 031 322 21 17 http://www.seco-admin.ch/seco/seco2.nsf/dieSeite/WP_KP_Tendenzen? OpenDocument&l=fr&HauptRessort=3 *) Le seco publie chaque trimestre un rapport sur les tendances conjoncturelles. Dans l'édition des « Tendances conjoncturelles, hiver 2002/03 », l'évolution conjoncturelle en Suisse et dans le monde est discutée. Un chapitre spécial, aborde la question de la faiblesse de la croissance en Suisse - comme cela a été relevé dans le rapport sur la croissance du DFE/seco - et de l'existence éventuelle d'un problème statistique de mesure. D'autres méthodes de mesure pour déterminer le PIB montrent qu'en tous les cas, la croissance de la Suisse durant ces vingt dernières années se classe parmi les plus faibles des pays de l'OCDE.

Ces informations peuvent également vous intéresser: