Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

SECO: Le produit intérieur brut au 2ème trimestre 2002 : Faible croissance économique

      Berne (ots) - Par rapport au trimestre précédent, le produit
intérieur brut (PIB) en termes réels a augmenté au 2ème trimestre
2002 de 0,4% (en données corrigées des variations saisonnières et
aléatoires, taux de variation annualisé). Les impulsions positives
proviennent des dépenses de consommation privée et publique, ainsi
que des exportations.

    La croissance de la consommation des ménages privés en termes réels de 1,0% a été légèrement plus forte qu'au trimestre précédent (+0,7%). Dans la santé et le logement, la tendance reste à la hausse. Par contre, les ventes de voitures neuves ainsi que de produits de luxe et alimentaires sont en baisse. Du côté de la consommation de l'Etat, les achats de biens et la masse salariale ont augmenté.

    La baisse des investissements réels s'est poursuivie (-9,9%). Bien qu'ils aient stagné dans la construction (+0,5%), ils continuent de reculer dans les biens d'équipement (-18,9%) pour toutes les catégories.

    Les exportations de biens et services en termes réels ont augmenté de 4,0% au 2ème trimestre 2002 par rapport au trimestre précédent. Cette augmentation est principalement due à une hausse des exportations de marchandises (+5,3%). La baisse (-0,8%) se poursuit pour les services, avec une tendance plus forte pour le tourisme (recul des nuitées des étrangers en Suisse et du transport international de personnes). Au niveau des importations de biens et services en termes réels, la croissance est positive (+6,3%), tant pour les marchandises que pour les services, y compris le tourisme.

    Par rapport au 2ème trimestre de l'année précédente, l'indice des prix du PIB a augmenté de 2,0%. Le déflateur de la consommation privée enregistre une hausse de 0,9% alors que l'évolution des prix au niveau des autres agrégats montre une tendance légèrement à la baisse, de 0,6% et 0,2% dans la construction et les biens d'équipement respectivement, et de 0,4% pour les exportations (-0,6% pour les marchandises contre +0,9% pour les services). Quant aux prix à l'importations, le recul a été plus marqué avec -3,7% (-3,7% pour les marchandises et -4,4% pour les services).

***

    Les résultats de ces estimations trimestrielles ont été adaptés aux dernières données des comptes nationaux annuels pour les années 1999 à 2001 (Office fédéral de la statistique). Ces nouvelles bornes annuelles ont conduit, notamment pour l'année 2001, à une révision des taux de croissance trimestriels. Pour l'interprétation de ces changements, voir l'annexe : "L'évolution du PIB en 2001 et la question de récession ou stagnation".

Berne, le 12 septembre 2002

Secrétariat d'Etat à l'économie Communication / Information

    Renseignements: Sur la situation conjoncturelle: Aymo Brunetti, tél.: 031/322'21'40 Techniques: Bettina Muller, tél.: 031/322'21'26 Adresse Internet: http://www.seco-admin.ch/, rubrique "Politique et chiffres économiques", "PIB".



Plus de communiques: Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

Ces informations peuvent également vous intéresser: