Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

SECO: Financement mixte suisse au Guatemala

Berne (ots) - Le savoir-faire suisse au service d'un enregistrement efficace des biens fonciers guatémaltèques La Suisse et le Guatemala ont signé un accord portant sur un financement mixte d'un montant de 10 millions de francs, afin de moderniser le cadastre du Guatemala et son institut national de géographie. Ces fonds doivent permettre au Guatemala de disposer d'un enregistrement des biens fonciers grâce à des moyens modernes comme l'utilisation de photos aériennes et de logiciels cadastraux. Des institutions étatiques qui fonctionnent, notamment pour l'enregistrement foncier, sont des éléments clés dans le processus de paix qui a débuté au Guatemala en 1996. La Suisse avait déjà soutenu ce pays par l'intermédiaire de son Secrétariat d'Etat à l'économie (seco) en lui fournissant une ligne de crédit mixte s'élevant à 35 millions de francs. Les projets qui en avaient résulté dans le secteur de l'électricité ont entre-temps été menés à bien. L'Amérique centrale est une région cible de la coopération suisse au développement. Avec ses 11 millions d'habitants, le Guatemala est le pays le plus peuplé de la région. Il a été ravagé pendant des années par une guerre civile, jusqu'à ce que les accords de paix et de réconciliation nationale soient signés avec la guérilla en 1996. Les institutions étatiques doivent regagner la confiance de la population, notamment en assurant le bon fonctionnement d'un registre foncier, organisé de manière décentralisée. Des titres fonciers sûrs sont la condition sine qua non d'investissements dans l'immobilier ou dans des PME : ils permettent à leur propriétaire de prendre une hypothèque. Un marché des biens fonciers satisfaisant est également une source de recettes potentielle pour l'Etat (impôt sur les immeubles et droits de mutation). Enfin, l'enregistrement foncier doit permettre d'éviter à l'avenir les conflits portant sur la terre. La Suisse jouit d'une longue tradition et d'un savoir-faire reconnu en matière de cartographie et de cadastre. Les entreprises suisses produisent dans ce domaine des appareils de précision et des logiciels. Grâce à ce projet, le Guatemala peut acheter des appareils suisses perfectionnés et adapter les logiciels aux conditions locales. Un programme complet de formation d'experts guatémaltèques par des spécialistes suisses est en outre financé. La Suisse se charge de fournir des photos aériennes actuelles de la province de Chimaltenango. Le projet dans son ensemble doit durer deux ans. Il se déroule en concertation avec d'autres instituts de financement comme la Banque mondiale, qui soutient des projets analogues dans d'autres provinces du pays. L'accord a été signé à Guatemala City, par le Secrétaire d'Etat David Syz et par le Vice-ministre des affaires étrangères Ramiro Ordoñez Jonama. Berne, le 10 septembre 2002 Secrétariat d'Etat à l'économie Communication / Information Renseignements: Stefan Denzler, financement des infrastructures au Guatemala, tél. 031 322 75 62

Ces informations peuvent également vous intéresser: