Bundesamt für Raumentwicklung (ARE)

ARE: Développement durable: première comparaison de la situation entre cantons et communes

      Berne (ots) - Sous la direction de l'Office fédéral du
développement territorial (ARE), huit cantons et quatorze villes ont
mis au point une série d'indicateurs du développement durable. Les
résultats du «Cercle indicateurs» permettent pour la première fois
de mesurer individuellement et de comparer l'état du développement
durable dans les villes et les cantons, qui devront maintenant
interpréter les résultats et tirer les conclusions politiques. Le
projet d'indicateurs jette les bases du monitoring et du
benchmarking du développement durable à plus long terme, auxquels
cantons, villes et communes sont appelés à participer en grand
nombre.

    En vertu de la Constitution fédérale, les villes et les cantons sont tenus de promouvoir le développement durable. Pour ce faire, ils peuvent se fonder sur des indicateurs servant à évaluer la situation et à suivre l'évolution. Depuis 2003, un système de mesure existe pour toute la Suisse: il s'agit du système d'indicateurs MONET (Monitoring der Nachhaltigen Entwicklung). Dans notre système fédéraliste, les cantons et les communes déterminent un grand nombre de facteurs importants pour le développement durable. Il est donc indispensable de disposer d'un instrument de mesure à leur niveau.

    Au cours des deux dernières années, huit cantons et quatorze villes, qui s'étaient engagés particulièrement activement en faveur du développement durable, ont développé dans le cadre du groupe de travail «Cercle indicateurs», sous la direction de l'ARE et en coopération avec les offices fédéraux de la statistique (OFS), de l'environnement, des forêts du paysage (OFEFP) et de la santé publique (OFSP), un certain nombre d'indicateurs centraux du développement durable. Ces indicateurs servent principalement à évaluer, au niveau de la stratégie politique, la situation du développement durable à un moment donné et son évolution dans le temps.

    Les principales fonctions du «Cercle indicateurs» sont:

      * fournir un cadre de référence commun pour le développement
durable (secteurs cibles clairement définis); * sélectionner d'un
commun accord une trentaine d'indicateurs centraux pour les villes
et les cantons. Ces indicateurs concernent par exemple les
concentrations de nitrates dans la nappe phréatique (environnement),
le niveau de qualification (économie) et les actes de violence
(société); * calculer les données en 2005; * établir un profil des
forces et faiblesses pour chaque ville et canton participant; *
fournir une comparaison agrégée et un benchmarking des cantons et
des villes sur une base volontaire (voir à ce sujet les graphiques
en annexe).

La comparaison montre que les cantons de Bâle-Campagne et de Zurich obtiennent des valeurs supérieures à la moyenne. Parmi les villes, Schaffhouse vient en tête, suivie de Saint-Gall, Baden, Coire, Illnau-Effretikon et Neuchâtel. Ces résultats peuvent refléter l'existence ou l'absence d'une politique de développement durable, mais des facteurs structurels guère influençables, tels que la situation géographique (en montagne ou centrale) jouent également un rôle. Le «Cercle indicateurs» s'est concentré sur l'élaboration et le calcul des indicateurs. Les villes et les cantons doivent maintenant analyser les résultats, se pencher sur leurs forces et leurs faiblesses, élucider certaines questions, identifier les potentiels d'amélioration et, le cas échéant, prendre des mesures au niveau politique. Le partenariat des services fédéraux, cantonaux et communaux intéressés a permis au «Cercle indicateurs» de mettre sur pied pour la première fois au niveau des cantons et des communes un système d'indicateurs cohérent, bien fondé et jouissant d'une bonne assise institutionnelle; de plus, il permet des comparaisons à l'échelle nationale. Il est prévu de le mettre à jour régulièrement et d'inciter le plus grand nombre possible de cantons et de villes à y participer. Berne, 07.11.2005

Office fédéral du développement territorial ARE Etat-major de l’information

Renseignements Daniel Wachter, chef de la section développement durable tél. +41 (0)31 324 14 50

Rudolf Menzi, Responsable du service d'information, tél. +41 (0)31 322 40 55

http://www.are.admin.ch/are/fr/medien/mitteilungen/03377/index.html



Plus de communiques: Bundesamt für Raumentwicklung (ARE)

Ces informations peuvent également vous intéresser: