Wettbewerbskommission (Weko)

La Comco ouvre deux enquêtes contre Swisscom

      (ots) - Le 16 février 2004, la Commission de la concurrence (Comco)
a ouvert deux enquêtes contre Swisscom. Elles concernent l'offre
"Talk & Surf" de Swisscom ainsi que le domaine des prestations de
téléphonie pour clients commerciaux. Dans les deux cas, il pourrait
s'agir d'un abus de position dominante.

    L'offre groupée "Talk & Surf" inclut le raccordement téléphonique, un raccordement Internet à large bande ainsi que des services supplémentaires à prix réduits. Swisscom refuse que d'autres opérateurs de télécommunications revendent eux-mêmes le raccordement téléphonique. Avec le lancement de "Talk & Surf", Swisscom pourrait abuser de sa position dominante dans le domaine des raccordements téléphoniques. Il n'est en effet pas possible pour les autres opérateurs d'offrir une offre combinée comparable, avec une facturation unique.

    Dans le domaine des prestations de téléphonie pour clients commerciaux, les opérateurs de télécommunications achètent certaines prestations à Swisscom, en particulier la terminaison des appels sur le réseau de Swisscom Mobile. Par ailleurs, Swisscom propose ces mêmes prestations directement à ses propres clients commerciaux. Les prix demandés à ces derniers se situent dans certains cas en-dessous des prix que doivent payer les opérateurs. Ceux-ci sont ainsi désavantagés par rapport à leur concurrent Swisscom. Ce comportement est aussi connu sous la dénomination de "Price Squeeze".

    Les deux enquêtes visent à vérifier si le comportement de Swisscom doit être qualifié d'abus de position dominante.

Renseignements Patrik Ducrey 031 324 96 78 079 345 01 44 patrik.ducrey@weko.admin.ch

Ce texte est aussi accessible sur notre page Internet



Plus de communiques: Wettbewerbskommission (Weko)

Ces informations peuvent également vous intéresser: