Bundesamt für Migration

BFF: Lancement du programme d’aide au retour en République démocratique du Congo

      (ots) - Berne-Wabern, 06.07.2004 L’Office fédéral des réfugiés
(ODR) a décidé de lancer un programme d’aide au retour en République
démocratique du Congo en vue d’encourager le retour volontaire des
requérants d’asile congolais. Ce programme, dont la date d’échéance
a été fixée au 30 juin 2005, s’adresse aux ressortissants congolais
ayant déposé une demande d’asile en Suisse avant le 1er juillet
2004.

    Dès 2002, l’Office fédéral des réfugiés (ODR) avait élaboré des programmes d’aide au retour en Angola et en République démocratique du Congo en coopération avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et la Direction du développement et de la coopération (DDC). Alors que le programme d’aide au retour en Angola avait pu être mis en œuvre dans le courant de la même année, le lancement du programme d’aide au retour en République démocratique du Congo avait été reporté en raison de la situation qui prévalait dans le pays à cette époque. Soucieux d’encourager le retour volontaire et durable des requérants d’asile congolais en République démocratique du Congo, l’ODR a conçu un nouveau programme, qui s’adresse aux ressortissants congolais ayant déposé une demande d’asile avant le 1er juillet 2004. Il est mis en œuvre dans le cadre d’une coopération avec l’OIM et la DDC.

    Les prestations prévues par ce programme sont identiques à celles du programme d’aide au retour en Angola qui avait été introduit en 2002. Avant de quitter leur pays, la plupart des requérants d’asile congolais séjournant en Suisse résidaient dans la région de Kinshasa.

    Les personnes participant au programme d’aide au retour perçoivent une aide à la réinstallation, qui s’élève à CHF 2 000 pour les personnes majeures et à CHF 1 000 pour les personnes mineures. Elles peuvent également profiter d’un soutien pour la réalisation d’un petit projet individuel ou d’une formation dont l’objectif est de favoriser leur réinsertion professionnelle. Enfin, les personnes vulnérables peuvent bénéficier d’une aide complémentaire.

    Les personnes intéressées peuvent prendre contact avec le service- conseil en vue du retour de leur canton de domicile.

Renseignements complémentaires : Brigitte Hauser-Süess, Communication & Médias, ODR, tél.: 031 325 93 50



Plus de communiques: Bundesamt für Migration

Ces informations peuvent également vous intéresser: