Bundesamt für Migration

BFF: Service aéroportuaire swissREPAT (ODR) : statistiques des départs

(ots) - Berne-Wabern, le 8 juillet 2003 – Au cours des six premiers mois de l’année, les autorités suisses ont enregistré au total 4303 départs contrôlés effectués par voie aérienne. Concrètement, les personnes relevant du domaine de l’asile totalisaient 2642 départs contrôlés (61,4% des effectifs), tandis que les personnes relevant de la législation relative aux étrangers (loi sur le séjour et l’établissement des étrangers, LSEE) représentaient 1661 départs (38,6% des effectifs). En ce qui concerne les modalités de départ, 1827 personnes (42,5%) ont quitté la Suisse de manière autonome, alors 2415 (56,1%) l’ont fait dans le cadre d’une procédure de rapatriement. Enfin, l’ODR a organisé des vols spéciaux pour 61 personnes (1,4%). swissREPAT : swissREPAT est une unité décentralisée de la Division Rapatriements de l’Office fédéral des réfugiés (ODR). Située à l’aéroport de Zurich-Kloten, elle est gérée par l’ODR en étroite coopération avec des spécialistes de la Centrale des voyages de la Confédération du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et de la police aéroportuaire de Zurich. La mission de swissREPAT consiste à fournir des prestations en vue de l’exécution du renvoi, par voie aérienne, de personnes tenues de quitter la Suisse, à savoir des étrangers ne disposant pas d’un titre de séjour valable et des requérants d’asile frappés d’une décision de renvoi entrée en force. Les ressortissants étrangers souhaitant rentrer volontairement dans leur pays d’origine peuvent aussi bénéficier des services de swissREPAT. Statistiques des départs : période du 1er janvier au 30 juin 2003 Pendant le premier semestre 2003, 4303 personnes ont quitté la Suisse de manière contrôlée, par voie aérienne. Au total, 2642 d’entre elles relevaient de la législation sur l’asile, tandis que les 1661 autres relevaient de la législation relative aux étrangers. Dans 1827 cas, (1567 personnes du domaine de l’asile et 260 du domaine des étrangers), les intéressés ont quitté la Suisse de manière autonome. En revanche, pour les 2415 dossiers restants (1015 personnes du domaine de l’asile et 1400 du domaine des étrangers), le départ s’est inscrit dans le cadre d’une procédure de rapatriement. En d’autres termes, des agents de sécurité ont escorté les intéressés soit jusqu’à leur embarquement à l’aéroport, soit jusqu’à leur arrivée dans le pays de destination (132 cas, dont 24 du domaine de l’asile et 108 du domaine des étrangers). Mais dans la très nette majorité des cas (2283 personnes), l’escorte ne s’est pas poursuive au-delà de l’embarquement à l’aéroport. Enfin, toujours au cours de la période sous revue, des vols spéciaux ont dû être organisés pour le renvoi de 61 personnes (60 du domaine de l’asile et 1 du domaine des étrangers). Pour mémoire, il convient de rappeler que les départs effectués par voie terrestre ne sont pas comptabilisés dans les statistiques swissREPAT. Renseignements : Brigitte Hauser-Süess, Communication et médias ODR tél. 031 325 93 50

Ces informations peuvent également vous intéresser: