BAK Bundesamt für Kultur

« Du militaire à la starlette – portraits suisses » La Bibliothèque nationale suisse présente la Suisse à travers le portrait photographique

      Berne (ots) - Sous le titre « Du militaire à la starlette –
portraits suisses », la Bibliothèque nationale suisse montre pour la
première fois un choix des 60’000 portraits photographiques de sa
vaste collection. Environ deux cents personnalités bien connues y
figurent. L’exposition est ouverte jusqu’au 18 septembre 2005, y
compris les dimanches et le 1er août.

    Qu’est–ce qui réunit Ferdinand Hodler et Daniel Vasella, Rainer Maria Rilke et Rolf Zinkernagel, Christa de Carouge et Grock ? Que peuvent bien avoir en commun Michelle Hunziker et le général Dufour ? – Eh bien, ils sont aussi connus en Suisse qu’à l’étranger.

    L’exposition montre l’évolution de notre perception de l’élite et des personnalités qui l’incarnaient au cours des 150 dernières années. On observe également cette évolution dans le cadre artistique du portrait photographique.

    Pour illustrer les débuts de la photographie, l’exposition présente de précieux daguerréotypes du général Dufour et du peintre Albert Anker. Paul Bonzon et Albert Teichmann sont représentés par de beaux ensembles de très haute qualité élaborés de 1910 aux années trente. La période récente est documentée par les travaux de Giro Annen (Berne), Laurence Bonvin (Genève), Claire Cuti (Genève), Gian Paolo Minelli (Chiasso), Florio Puenter (St–Moritz), Marco Schibig (Berne), Christian Scholz (Zurich) et Nicole Zachmann (Zurich).

Elite et personnalités

    Au début du XXe siècle, de grands écrivains, artistes et architectes ont marqué leur époque de leur personnalité; c’est le cas de Carl Spitteler, Hermann Hesse, Romain Rolland, Ferdinand Hodler et Le Corbusier qui sont restés jusqu’à aujourd’hui de véritables symboles. Les célébrités actuelles sont des références non seulement pour différentes générations mais aussi pour différents groupes sociaux.– Roger de Weck jouit d’une bonne réputation parmi les intellectuels, Gölä d’une large notoriété sur la scène musicale.

    Parmi les portraits contemporains, aux côtés des intellectuels et des artistes, des militaires et des membres du clergé, on peut voir des chefs d’entreprises comme Marcel Ospel, de grands cuisiniers comme Philippe Rochat et des vedettes des medias alémanique et tessinoise comme Kurt Aeschbacher et Nella Martinetti. – Ces personnalités ont conquis leur place parmi l’élite (au sens traditionnel du terme). Si la notoriété s’appuie sur la valeur intellectuelle des travaux, jugés selon des critères de qualité clairement définis, la popularité, en revanche, est un phénomène médiatique quantifiable : les personnalités connues sont celles dont on parle !

La photographie est un art

    Les célébrités d’hier et d’aujourd’hui ont un point commun : elles ont été photographiées par des photographes importants. Aux débuts de la photographie leurs noms, souvent, n’était pas indiqué. Au cours du XXe siècle, en revanche, les photographes se font connaître par des images de plus en plus nombreuses. Hermann Hesse a été photographié par Albert Renger-Patzsch, le général Guisan par Albert Teichmann, Ferdinand Hodler par Fred Boissonnas et Paul Bonzon.

    Le Cabinet des estampes possède un remarquable ensemble de tirages au charbon de Paul Bonzon datant des années 1916/17. Son exceptionnelle série de personnalités romandes avait été spécialement conçue, à l’époque, pour la Bibliothèque nationale suisse. Elle est présentée pour la première fois au public à l’occasion de cette exposition.

    La photographie est considérée aujourd’hui comme un art au plein sens du terme. Les contemporains de notre exposition ont été photographiés par neuf artistes prometteurs de la photographie helvétique – la plupart en exclusivité pour le Cabinet des estampes : le cardinal Henri Schwery et une représentante de la gastronomie helvétique, Irma Dütsch, par Laurence Bonvin, l’éditrice Marlyse Pietri et le professeur Bronislaw Baczko par Claire Cuti, les architectes Tita Carloni et Flora Ruchat par Gian Paolo Minelli, Daniel Schmid et Peter Zumthor par Florio Puenter, les conservateurs de musée Johannes Gachnang et Ulrich Loock par Marco Schibig, la metteuse en scène Meret Matter et le clown Marco Morelli par Giro Annen, Pipilotti Rist, Pierre Arnold et le prix Nobel Rolf M. Zinkernagel par Christian Scholz, Bice Curiger, l’éditrice de la revue Parkett, et Christoph Vitali, conservateur de musée, par Nicole Zachmann, l’acteur Michael Gnädinger et le colonel Christoph Keckeis par Andri Pol.

    Dès sa fondation en 1895, la Bibliothèque nationale possédait des portraits photographiques de personnalités suisses. Ces portraits sont expressément collectionnés depuis 1917. En principe, on retenait pour les générations à venir les personnalités importantes et remarquables qui revêtaient le plus souvent un caractère officiel. Ces portraits constituent donc, en quelque sorte, un élément de premier plan de la mémoire nationale, le répertoire visuel et photographique des personnalités de la vie politique, sociale et culturelle de la Suisse.

    Du militaire à la starlette – portraits suisses Bibliothèque nationale suisse, Hallwylstrasse 15, Berne. Du 10 juin au 18 septembre 2005.

Heures d’ouverture: Du lundi au vendredi : de 9 h. à 18 h.; mercredi : de 9 h. à 20 h.; samedi : de 9 h. à 16 h.; dimanche : de 11 h. à17 h.; le 1er août : de11 h. à 17 h. Visites guidées en allemand les dimanches à 11 h.30  (pas de visites guidées pendant les vacances scolaires de Berne du 2 juillet au 14 août) Visites en français sur demande : tél. 031 325 57 08

Commissaires de l’exposition: Susanne Bieri et Mechthild Heuser. Réalisation : Vaclav Pozarek

    Publication : „Vom General zum Glamour Girl – Ein Portrait der Schweiz “, édité par Susanne Bieri et Mechthild Heuser, Schwabe Verlag, Basel, 2005. 256 pages, 214 photographies, 58.— frs. Avec un résumé en français des textes.

www.snl.ch/expositions

Pour toute information supplémentaire : Susanne Bieri, téléphone : 031 322 89 59, susanne.bieri@slb.admin.ch Mechthild Heuser, téléphone : 031 325 05 07, mechthild.heuser@slb.admin.ch



Plus de communiques: BAK Bundesamt für Kultur

Ces informations peuvent également vous intéresser: