BAK Bundesamt für Kultur

L'étude historique consacrée à l'« uvre d'entraide pour les enfants de la grand-route » est désormais disponible dans sa version française abrégée, sous le titre de « Enfants dans la tourmente »

Berne (ots) - L'étude historique consacrée à l'« uvre d'entraide pour les enfants de la grand-route », publiée en juin 1998 par les Archives fédérales, est désormais disponible également dans une version française abrégée, rendue plus accessible et enrichie de commentaires supplémentaires. Cette version est publiée sous le titre de « Enfants dans la tourmente » aux Editions EESP (Ecole d'études sociales et pédagogiques), mandatées par l'Office fédéral de la culture (OFC). Le rapport scientifique original s'attache à un épisode particulièrement sombre de l'histoire de la politique suisse en matière d'aide sociale et d'assistance publique. Entre 1926 et 1973, plus de 600 enfants jenisch ont été enlevés à leurs parents pour être placés dans des familles d'accueil, mais aussi dans des foyers, des orphelinats, voire des cliniques psychiatriques. L'étude historique sur l'« uvre d'entraide pour les enfants de la grand-route », initiée par le Département fédéral de l'intérieur (DFI) et par l'Office fédéral de la culture, a été réalisée par la Beratungsstelle für Landesgeschichte (BLG), c'est-à-dire par le professeur Roger Sablonier, de l'Université de Zurich, assisté de Walter Leimgruber et de Thomas Meier. La consultation des cantons par le DFI a montré qu'un grand nombre d'entre eux sont aujourd'hui prêts à élucider les circonstances qui ont entouré l'uvre d'entraide et à s'engager en faveur d'une vaste diffusion des résultats de cette étude. La présente version abrégée répond à ce besoin. Elle est avant tout conçue comme un instrument de travail destiné à la formation et à la formation continue du corps enseignant et des collaborateurs des services sociaux et des autorités tutélaires, ainsi qu'à l'enseignement de l'histoire dans les degrés du second cycle. Elle a été élaborée en étroite collaboration avec l'Institut Marie-Meierhofer pour l'enfance, qui a fait paraître en décembre 2001 la version abrégée allemande sous le titre « Kinder zwischen Rädern » dans la série <undKinder>. L'étude, qui se fonde sur les dossiers de Pro Juventute conservés aux Archives fédérales, fait notamment la lumière sur l'origine de l'uvre d'entraide et sur ses activités. Un exemple concret permet de retracer l'histoire d'une victime qui a suivi le parcours typique d'un enfant placé en institution. L'étude établit que l'action menée par Pro Juventute sous le nom d'« uvre d'entraide pour les enfants de la grand-route » constitue un grave exemple de discrimination à l'encontre d'une minorité en Suisse. Outre la fondation Pro Juventute, principale responsable, et les autorités de tutelle des cantons et des communes directement impliquées, la Confédération porte elle aussi une lourde responsabilité politique et morale. C'est pourquoi elle a versé des réparations aux personnes concernées et lancé, dans le cadre du Fonds national suisse, le programme de recherche 51 sur le thème « Intégration et exclusion », permettant ainsi la poursuite et l'approfondissement des études sur le traitement des minorités. La version abrégée est publiée sous le titre de « Enfants dans la tourmente » aux Editions EESP (Ecole d'études sociales et pédagogiques) à Lausanne sur mandat de l'OFC. Elle compte environ 90 pages et est en vente en librairie au prix de 17 francs.

Ces informations peuvent également vous intéresser: