BAK Bundesamt für Kultur

Exposition Jacques Chessex. « Il y a moins de mort lorsqu'il y a plus d'art » à Bibliothèque nationale suisse à Berne, du 13 février au 10 mai 2003

      Berne (ots) - Les Archives littéraires suisses présentent du 13
février au 10 mai 2003 à la Bibliothèque nationale une exposition
sur l'écrivain vaudois Jacques Chessex. Composée de manuscrits, de
livres et de photographies de l'écrivain, l'exposition permet
également de découvrir une vingtaine de peintures, collages et
dessins de l'auteur. Elle est en outre accompagnée d'un essai
photographique de Philippe Pache.

    L'exposition « Il y a moins de mort lorsqu'il y a plus d'art » met en évidence la richesse de l'uvre de Jacques Chessex, en attirant l'attention sur ses sources d'inspiration et son rayonnement. Elle est constituée de sept parties : les écrits autobiographiques (« Autographe »), le thème de l'absolu et de la religion (« Métaphysique »), de la femme et de l'érotisme (« Féminaire »), l'attachement à la Suisse romande (« La Suisse romande ») et à la France (« La France »), la fascination pour la nature et les animaux (« Bestiaire »), enfin les textes consacrés aux peintres ou écrits en collaboration avec eux (« Peintres »).

    Paru à La Bibliothèque des Arts, un catalogue richement illustré accompagne l'exposition, rassemblant une série de poèmes inédits de Jacques Chessex, un essai photographique de Philippe Pache, une biographie, une bibliographie et des essais de Gérald Froidevaux, Anne Marie Jaton, Claude Leroy, Roger Francillon, Jérôme Garcin, François Nourissier, Sylviane Dupuis, Hugo Loetscher et Marius Michaud.

OFFICE FEDERAL DE LA CULTURE Communication

Renseignements : Marius Michaud, Archives littéraires suisses, Tél. 031/322 89 34

Annexe

    Né à Payerne en 1934, Jacques Chessex est aujourd'hui l'un des écrivains romands les plus importants. Il a publié de nombreux recueils de poésie, des nouvelles, des romans, des textes de critique littéraire et de critique d'art. Il est considéré comme le principal romancier de Suisse romande. Il possède également un public important en France, surtout depuis l'attribution du Prix Goncourt pour L'Ogre en 1973. Jacques Chessex habite Ropraz, dans le canton de Vaud.

    Le 24 avril 1996, l'écrivain remit officiellement ses archives personnelles aux Archives littéraires suisses, à la Maison de Watteville, en présence de la conseillère fédérale Ruth Dreifuss. Cette acquisition enrichit sensiblement les collections de fonds de langue française conservés aux Archives littéraires suisses.

    Les Archives littéraires suisses ont été inaugurées officiellement le 11 janvier 1991. Leur création est étroitement liée à l'auteur de renommée mondiale Friedrich Dürrenmatt. Le 21 décembre 1988, ce dernier annonça son intention de léguer à la Confédération ses Archives personnelles (manuscrits, notes, etc.) à condition de créer un centre d'archives littéraires suisse. Un contrat fut signé le 27 juin 1989 entre Friedrich Dürrenmatt et Flavio Cotti, chef du Département fédéral de l'Intérieur. Actuellement, les Archives littéraires suisses sont installées dans l'aile ouest de la Bibliothèque nationale suisse et disposent d'une salle de lecture destinée à ses usagers. Elles visent à être à la fois un centre de documentation scientifique et un lieu de rencontre de la vie littéraire suisse.



Plus de communiques: BAK Bundesamt für Kultur

Ces informations peuvent également vous intéresser: