Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Addiction Suisse
Street Parade: attention aux mélanges de drogues

Addiction Suisse / Street Parade: attention aux mélanges de drogues
Street Parade. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100000980 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera/Quelle : Commons Wikipédia"

Lausanne (ots) - Le 13 août prochain, la Street Parade fêtera ses 25 ans. Zurich attend des centaines de milliers de participants et de spectateurs. Beaucoup boiront de l'alcool et certains consommeront aussi de l'ecstasy ou d'autres drogues illégales. Addiction Suisse informe sur les risques liés à la (poly)consommation.

Cet événement majeur de musique «house» et «techno» se perpétue depuis un quart de siècle. Durant le week-end, une bonne centaine de grandes et petites fêtes seront organisées autour du défilé des «love mobiles». Outre de l'alcool, certains des participants consommeront des substances illicites, notamment de l'ecstasy, l'une des drogues récréatives les plus populaires d'Europe.

En Suisse et dans toute l'Europe, on a observé ces derniers temps une augmentation du degré de pureté de la cocaïne, de l'héroïne et des amphétamines, ainsi que du taux de substances actives dans les pilules d'ecstasy (MDMA). Les consommateurs servent donc souvent de cobayes, dans la mesure où ils ignorent la composition exacte des substances proposées. Des substances plus pures et à dosage plus élevé impliquent des intoxications plus fortes. Dans le cas de l'ecstasy, elles peuvent provoquer des crampes ou des hallucinations. «Si vous ne voulez pas jouer avec votre santé, renoncez aux drogues», résume Sabine Dobler, spécialiste de la prévention à Addiction Suisse.

Pas de mélanges de produits, y compris avec de l'alcool

Les personnes qui décident malgré tout de consommer des drogues illégales doivent absolument respecter certaines règles pour limiter les risques. L'une d'entre elles consiste à ne pas faire de mélanges - y compris avec de l'alcool. Car les mélanges provoquent des interactions inattendues. L'ecstasy mélangé à de l'alcool renforce par exemple la déshydratation du corps. Ajoutée à l'élévation de la température corporelle due à la consommation de drogue, celle-ci est susceptible d'entraîner une surchauffe du corps, fortement préjudiciable à l'organisme.

Conseils pour réduire les risques

   - Apaiser sa soif avec des boissons sans alcool! Danser et 
     transpirer dessèche le corps et l'alcool favorise la 
     déshydratation.
   - Ne jamais consommer seul! Informer ses proches des substances 
     absorbées.
   - Ne pas consommer lorsqu'on se sent malade ou pas bien. L'effet 
     d'une substance peut renforcer cet état.
   - La couleur et la forme des pilules et des poudres ne disent rien
     sur leur contenu et leur qualité. Si l'on décide malgré tout 
     d'en prendre, mieux vaut commencer par n'en absorber qu'une 
     petite quantité et attendre les effets pendant au moins deux 
     heures.
   - Chill-out! Surtout ne pas en reprendre! Une fois que les effets 
     de la drogue se dissipent, il est indispensable de se reposer et
     de se détendre - et non de se précipiter sur le premier 
     stimulant venu.
   - Ne pas conduire de véhicule après avoir consommé de la drogue.
   - Appeler le 144 pour obtenir une assistance médicale d'urgence. 
     Rester auprès de la personne concernée en attendant l'arrivée 
     des équipes de secours. 

Les personnes en quête de conseils ou d'aide trouveront une large offre d'informations et de soutien sur place. Pendant la Street Parade, le stand d'information de Streetwork, qui donne des conseils et effectue des tests de drogues, sera installé sur la Bürkliplatz. Il sera possible de recourir à ce service entre 13h00 et 18h00. Le soir, l'offre sera également disponible lors de la Lethargy Party. Pour plus d'informations: www.saferparty.ch

Dans le train spécial de Chiasso à Zurich, les participants à la fête pourront s'informer des risques liés à la consommation de drogues. La campagne de prévention des CFF et de Radio Rete sera coordonnée par Radix Svizzera italiana, dans le cadre du projet www.danno.ch.

En gare de Berne, «rave it safe - http://www.raveitsafe.ch/» proposera des informations aux voyageurs, notamment sur la réduction des risques.

Addiction Suisse est un centre de compétences national dans le domaine des addictions. Elle est active dans la recherche, conçoit des projets de prévention et s'engage pour une politique de santé. Le but est de prévenir ou d'atténuer les problèmes issus de la consommation d'alcool et d'autres substances psychoactives ou liés aux jeux de hasard et à l'usage de l'internet. Plus de 200 000 personnes soutiennent notre ONG.

Plus d'informations sur notre site internet www.addictionsuisse.ch

Vous trouverez le présent communiqué de presse sur : www.addictionsuisse.ch/fr/actualites/communiques-de-presse

Contact:

Corine Kibora
Porte-parole
ckibora@addictionsuisse.ch
Tél.: 021 321 29 75


Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: