Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Addiction Info Schweiz - Nouvelle enquête auprès des écolières et des écoliers: la consommation d'alcool, de tabac et de cannabis reste toujours élevée

Lausanne (ots) - n 2010, les adolescents de 15 ans boivent, fument et consomment du cannabis à peu près autant qu'il y a quatre ans. Ce n'est qu'en y regardant de plus près qu'apparaissent des différences spécifiques. Addiction Info Suisse a présenté aujourd'hui les résultats d'une étude représentative pour la Suisse lors d'une conférence de presse à Berne. Cette enquête est effectuée tous les quatre ans sur mandat de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

La consommation d'alcool et de cannabis chez les jeunes en Suisse avait atteint un sommet dans l'enquête réalisée auprès des 11-15 ans en 2002. Un recul avait toutefois été enregistré en 2006. Dans le cas du tabac, la consommation a diminué chez les adolescents au cours de la dernière décennie. Les chiffres les plus récents ressortant de l'enquête 2010 indiquent que la consommation de substances n'a pas varié fondamentalement. Addiction Info Suisse a réalisé cette enquête représentative pour la Suisse l'an dernier sur mandat de l'OFSP. Elle a porté sur plus de 10 000 écolières et écoliers dans l'ensemble du pays. L'accent a été mis pour ce qui suit sur les élèves de 15 ans; cet âge représente en effet une étape importante du développement des adolescents.

Ivresse ponctuelle: un comportement à risque Environ un quart (27%) des garçons de 15 ans boivent de l'alcool au moins une fois par semaine (2006: 25%). Chez les filles du même âge, le pourcentage a baissé en 2010, s'établissant à environ 13% (2006: 17%). Le taux de jeunes qui, au cours du mois précédant l'enquête, avaient consommé au moins une fois cinq boissons alcooliques ou plus lors d'une même occasion est de 35% pour les garçons et de 30% pour les filles. Un tel style de consommation à l'adolescence n'augmente pas seulement le risque d'accident et d'intoxications alcooliques. En effet, plus les jeunes s'enivrent tôt et plus ils boivent régulièrement de l'alcool, plus le risque qu'ils ne développent plus tard des problèmes liés à l'alcool s'accroît.

La boisson alcoolique préférée des garçons est la bière. Un cinquième des garçons de 15 ans indiquent en boire au moins une fois par semaine. Outre la bière, les filles du même âge consomment aussi fréquemment des alcopops et des spiritueux. Environ 5 à 7% d'entre elles consomment chacune de ces trois boissons au moins une fois par semaine. L'augmentation de la consommation de spiritueux est par ailleurs inquiétante. Elle a progressé tant chez les garçons que chez les filles. Plus d'un quart des garçons et un bon cinquième des filles boivent de l'alcool fort au moins une fois par mois. Addiction Info Suisse suppose que les filles boivent plutôt des spiritueux à la place des alcopops; ces derniers ont marqué une baisse en 2010.

Concernant l'accès à l'alcool, la plupart des adolescents de 15 ans ont indiqué qu'ils en avaient obtenu lors d'une soirée ou par quelqu'un appartenant à leur cercle d'amis. La loi interdit de vendre de l'alcool à des jeunes de moins de 16 ans. Il est donc surprenant que 28% des jeunes de 15 ans ayant une expérience de l'alcool indiquent néanmoins en avoir acheté.

Les motifs de la consommation d'alcool sont multiples. «Pour mieux apprécier une soirée», «simplement parce que cela m'amuse» et «parce que c'est plus drôle lorsque je suis avec les autres», telles sont les raisons le plus fréquemment invoquées. Plus du tiers des jeunes concernés affirment consommer de l'alcool pour se réconforter lorsqu'ils ne se sentent pas bien - ce qui est particulièrement préoccupant.

Un adolescent sur dix fume quotidiennement La consommation de tabac a baissé au cours de la dernière décennie non seulement chez les adultes mais aussi chez les jeunes. Il semble qu'elle se soit stabilisée en 2010 chez les écolières et les écoliers. C'est ainsi que 72% des garçons de 15 ans et 79% des filles du même âge ne fument pas. Toutefois, 13% des garçons et 10% des filles sont accrochés chaque jour à leur cigarette. Un cinquième d'entre eux environ fument au moins un demi paquet de cigarettes par jour. Quelque 15% des filles fument au moins une fois par semaine. Ce pourcentage atteint 19% chez les garçons, ce qui marque une légère hausse de la consommation. La proportion de fumeurs parmi les adolescents reste relativement élevée. Or la nicotine induit rapidement une forte dépendance. Une consommation occasionnelle peut ainsi souvent devenir quotidienne.

Cannabis: la majorité n'en a pas fait l'expérience Deux tiers des garçons de 15 ans et trois quarts des filles du même âge disent n'avoir jamais consommé de cannabis. La plupart des adolescents qui en consomment le font de manière irrégulière. Certains jeunes ont toutefois consommé du cannabis dix fois ou plus au cours des trente jours précédant l'enquête. Il s'agit de 4% des garçons de 15 ans et de 1% des filles du même âge. Ce sont eux qui se trouvent au coeur de la cible pour la prévention.

Que reste-t-il à faire? «La situation actuelle nous préoccupe, car certains jeunes encourent des risques considérables», explique Michel Graf, directeur d'Addiction Info Suisse. La prévention vise d'une part à empêcher que les adolescents ne commencent à fumer du tabac et du cannabis ou ne se mettent à boire de l'alcool de manière trop précoce. D'autre part, les mesures préventives doivent permettre de mieux atteindre - et le plus tôt possible - les jeunes en situation de risque ou qui consomment déjà de manière problématique. Addiction Info Suisse rappelle à cette occasion qu'il existe des offres d'aides spécifiques. «Il faut adopter une approche globale, qui intègre non seulement la consommation des substances, mais aussi l'environnement social, l'accessibilité, les relations avec les jeunes de leur âge et avec les personnes de confiance parmi les adultes», souligne Michel Graf. Dans le cas des jeunes qui consomment pour oublier leurs soucis, il convient de s'attaquer aux difficultés sous-jacentes. En effet, le risque que ces habitudes de consommation ne s'installent est accru.

Le besoin d'agir s'étend à d'autres problématiques. La tendance constatée auprès des filles de 15 ans à boire moins souvent de l'alcool, mais, semble-t-il, à expérimenter plus souvent des ivresses est préoccupante. Il en va de même pour les fumeuses et les fumeurs de 15 ans: près de la moitié d'entre eux fument quotidiennement. Les jeunes qui fument régulièrement de manière précoce gardent fréquemment cette habitude à l'âge adulte. Il vaut donc mieux ne pas commencer du tout ou bien s'arrêter rapidement de fumer.

A côté de ses projets de prévention, Addiction Info Suisse s'engage au niveau politique en faveur d'une protection efficace de la jeunesse. «Dans le cadre de la révision totale de la loi sur l'alcool, nous demandons l'interdiction de la publicité lifestyle pour l'alcool», déclare le directeur d'Addiction Info Suisse. La vente d'alcool et de tabac doit être encore mieux surveillée. A cet effet, il convient donc d'ancrer le principe des achats-tests dans la Loi fédérale sur l'alcool en révision, afin de multiplier les achats-tests pour contrôler le respect des dispositions légales. Tous les cantons n'ayant pas fixé de limite d'âge légale pour la vente de tabac, Addiction Info Suisse demande une réglementation nationale qui autorise la vente seulement à partir de 18 ans.

Etude HBSC Depuis 24 ans, Addiction Info Suisse (anciennement ISPA) étudie le comportement en matière de santé et la consommation de substances de la part des jeunes d'âge scolaire en Suisse. L'étude HBSC (Health Behaviour in School-aged Children) est réalisée tous les quatre ans sous l'égide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans plus de quarante pays. Dans le cadre de l'enquête de 2010 en Suisse, 628 classes et plus de 10 000 écolières et écoliers âgés de 11 à 15 ans ont participé à l'étude en répondant de manière anonyme à un questionnaire. Cette étude, financée par l'OFSP et les cantons, est représentative de l'ensemble de la Suisse.

Lien vers le rapport de l'enquête comprenant les résultats de tous les groupes d'âge : http://www.sucht-info.ch/fr/qui-sommes-nous/recherche/hbsc/

Vous trouverez également ce communiqué de presse sur le site d'Addiction Info Suisse: www.sucht-info.ch/fr/medias/communiques-de-presse/

Kontakt:

Donatella Del Vecchio
Porte-parole
d'Addiction Info Suisse
ddelvecchio@addiction-info.ch
Tél.: 021 321 29 84


Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: