Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

ISPA - Jours de fête, enfants et alcool

    Lausanne (ots) - A la fin de l'année, on fait la fête, et l'alcool est alors souvent bien présent. Des verres et bouteilles entamés traînent sur les tables, hors du regard des parents. Les enfants sont tentés d'y goûter, pouvant ainsi parfois consommer accidentellement une quantité d'alcool élevée. L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) recommande donc de ne pas laisser traîner des verres et des bouteilles à moitié vides. Pour les fêtes, l'ISPA propose des alternatives qui font aussi plaisir aux jeunes.

    Les fêtes sont là et l'alcool fait fréquemment partie du décor. Chaque personne qui fête Noël, la St-Sylvestre et le Nouvel-An avec des enfants et des jeunes se trouve à un moment ou à un autre confrontée à l'intérêt des jeunes pour les boissons alcooliques. Certains enfants sont curieux et aimeraient découvrir le goût de ce breuvage pétillant dans la coupe des adultes.

    Dans un contexte festif, les adultes portent également une responsabilité particulière. «Si des boissons alcooliques traînent, l'idée de vouloir les goûter vient alors plus facilement à l'esprit des enfants. Nous recommandons de ranger les verres ou les bouteilles à demi vides. Les enfants pourraient en boire trop et risqueraient alors une intoxication alcoolique», explique Marie-Claude Amacker, spécialiste de la prévention à l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). L'alcool a un effet bien plus marqué chez les enfants et les jeunes que chez les adultes. En règle générale, les jeunes ont un poids corporel plus faible que les adultes, l'alcool se répartit ainsi dans moins de liquide organique et le taux d'alcool est plus élevé. De plus, le foie, qui n'est pas encore arrivé à maturité, dégrade moins bien l'alcool. Après l'ingestion d'un verre de bière, de vin ou d'alcool fort, un enfant pesant 30 kg a déjà un taux d'alcool de plus de 0,5 pour mille. Il faut faire appel à un médecin si les enfants vomissent sans raison explicable, s'ils sont confus, souffrent de crampes ou de convulsions ou s'ils ont très froid. Peut-être est-ce dû à un abus accidentel d'alcool.

    Du tout spécial pour les fêtes Selon Marie-Claude Amacker, «boire une boisson exceptionnelle, dans un cadre festif, fait aussi plaisir aux enfants». Il peut s'agir de boissons originales, réservées à cette occasion ou qui sont spécialement préparées et décorées. Les possibilités de création sont nombreuses, depuis les mélanges multicolores contenant du jus ou des fruits frais jusqu'au frappé onctueux. Un cube de glace, une paille ou un morceau de fruit sur le bord du verre donnent une note festive.

    L'ISPA en bref La protection de la santé est au centre des préoccupations de l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). L'ISPA entend prévenir ou réduire les problèmes liés à la consommation d'alcool et d'autres substances psychoactives. Il conçoit et met en place des projets de prévention et s'engage dans la politique de la santé et la recherche psychosociale. L'ISPA est une organisation privée, indépendante de tout parti politique, reconnue d'utilité publique.

    Vous trouverez ce communiqué de presse sur le site Internet de l'ISPA : http://www.sfa-ispa.ch/index.php?IDtheme=26&IDcat7visible=1&langue=F

Contact: Corine Kibora Porte-parole de l'ISPA ckibora@sfa-ispa.ch Tél. : 021 321 29 75



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: