Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

ISPA - Enfants de parents alcoolodépendants: une souffrance souvent oubliée

    Lausanne (ots) - Environ 100 000 enfants grandissent en Suisse avec un parent alcoolodépendant. Ils sont souvent seuls face à leurs problèmes et les offres d'aide sont rares. L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) a décidé d'élargir son engagement de longue date en aidant les cantons à développer des offres innovantes à l'intention des enfants et des jeunes concernés. Par ailleurs, l'ISPA s'adresse également au grand public avec une campagne relayée par les guichets postaux, afin de le sensibiliser à un thème encore tabou.

    En Suisse, quelque 100 000 enfants et jeunes vivent avec un parent alcoolodépendant, selon une estimation prudente de l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). Les enfants de parents alcoolodépendants ont un risque six fois plus élevé de développer eux-mêmes une addiction. "Ils constituent donc le principal groupe à risque", explique Michel Graf, directeur de l'ISPA. Or leur situation n'est guère prise en compte. La dépendance du parent occupe une place déterminante dans la vie familiale et ne permet plus l'existence de repères solides au quotidien. Beaucoup d'enfants ont honte et se sentent coupables. L'atmosphère familiale est empreinte de tensions et d'instabilité.

    Les problèmes d'alcool au sein de la famille ne sont pas une affaire privée Les problèmes d'alcool au sein de la famille sont tabous. Dans ce contexte, l'ISPA lance une campagne d'information afin de mettre tout particulièrement en lumière la situation difficile des enfants. "Nous entendons mettre fin à la loi du silence", déclare le directeur de l'ISPA. A cet effet, une nouvelle opération sera relayée par les guichets postaux. Dès la mi-novembre, les clients des centres d'importance moyenne se verront ainsi proposer un porte-clés avec un chien en peluche. L'animal en peluche Boby est tiré du livre d'images de l'ISPA qui raconte l'histoire d'un chien dont le maître a un problème d'alcool. L'histoire apprend aux enfants qu'il est possible de se faire aider. Le porte-clés Boby donne aussi, grâce à un flyer, des informations sur la vie aux côtés d'une personne alcoolodépendante et décrit la situation des enfants concernés.

    Mettre en place des offres qui seront utilisées "Nous nous engageons depuis longtemps en faveur d'enfants de parents alcoolodépendants en aidant les familles concernées et en conseillant l'entourage ainsi que les professionnels. Nous souhaitons désormais toucher des cercles plus larges de la population", ajoute Michel Graf. L'ISPA entend ainsi contribuer à créer un climat social dans lequel les parents dépendants seront davantage portés à surmonter leur honte et leur culpabilité et à demander de l'aide pour eux-mêmes et pour leurs enfants. Les dons reçus dans le cadre de l'opération "Boby" menée avec la Poste doivent permettre de développer le soutien aux enfants et jeunes de familles touchées par l'alcool, notamment en mettant en place des groupes de parole destinés aux enfants. L'ISPA a dressé l'inventaire des offres d'aide existant au niveau des cantons. Il en ressort que les offres spécifiques s'adressant tant aux parents qu'aux enfants sont très rares en Suisse. Souvent, personne ne se préoccupe du sort des enfants, même lorsque les parents alcoolodépendants suivent un traitement.

    Projet pilote dans le canton d'Argovie L'ISPA accompagne différents projets dans plusieurs cantons. Récemment, l'ISPA a mis sur pied un projet pilote avec la fondation "Aargauische Stiftung für Suchthilfe" (ags). Celui-ci prévoit non seulement la constitution de groupes de parole pour enfants mais aussi des cours destinés aux parents. L'enquête menée auprès des parents par l'ISPA a montré leur très grand intérêt pour ces deux offres. "Pour atteindre les enfants de familles touchées par l'alcool, il est par ailleurs nécessaire de bénéficier de la coopération des professionnels des milieux scolaire, médical et thérapeutique", explique Irene Abderhalden, responsable du secteur prévention de l'ISPA. Le projet pilote argovien s'adresse donc également aux spécialistes du canton. L'objectif est notamment de faire connaître ces offres.

    La prévention mise sur les facteurs de protection Les enfants et les jeunes concernés ont besoin du soutien de personnes de confiance et parfois de spécialistes, car les épreuves et les blessures ne disparaissent pas à l'âge adulte. "Pour ces enfants, il est important de pouvoir construire une relation émotionnelle stable avec une personne en dehors de la famille", explique Irene Abderhalden. L'ISPA conseille de parler aux enfants avec des mots simples de l'addiction du père ou de la mère. En effet, même les jeunes enfants perçoivent les tensions et en souffrent. Les enfants et les jeunes ont besoin non seulement d'une vie familiale rythmée par des horaires de sommeil et de repas réguliers mais aussi d'être renforcés dans leur estime de soi. Les enfants qui grandissent auprès de parents alcoolodépendants ne souffrent pas automatiquement de troubles ou de maladies. C'est pourtant le cas pour un tiers d'entre eux. "Tous les enfants n'ont pas besoin d'une prise en charge spécifique. Le grand défi consiste cependant à développer des offres adaptées à ceux qui ont besoin d'un soutien professionnel", précise Irene Abderhalden. Ainsi, des groupes d'enfants peuvent permettre aux participants d'échanger entre eux et de parler avec un spécialiste de leurs préoccupations afin d'apprendre à surmonter leurs sentiments de culpabilité et leur isolement social. Ces groupes renforcent également les ressources existantes, notamment la capacité à gérer les conflits et les problèmes. La nouvelle édition de Grand Angle, disponible sur www.sfa-ispa.ch, présente le portrait d'un homme qui a grandi dans une famille touchée par l'alcool, ainsi que d'autres informations sur cette thématique.

    L'ISPA en bref La protection de la santé est au centre des préoccupations de l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). L'ISPA entend prévenir ou réduire les problèmes liés à la consommation d'alcool et d'autres substances psychoactives. Il conçoit et met en place des projets de prévention et s'engage dans la politique de la santé et la recherche psychosociale. L'ISPA est une organisation privée, indépendante de tout parti politique, reconnue d'utilité publique.

    Vous trouverez ce communiqué de presse sur le site Internet de l'ISPA : http://www.sfa-ispa.ch/index.php?IDtheme=26&IDcat7visible=1&langue=F

Contact: Corine Kibora Porte-parole de l'ISPA ckibora@sfa-ispa.ch Tél. : 021 321 29 75



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: