Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

ISPA - Lettres aux parents: grand écart entre libertés et limites pour les enfants

    Lausanne (ots) - L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) accompagne les mères et les pères avec huit lettres aux parents. Elles proposent des conseils en matière d'éducation autour de la consommation de substances psychoactives et visent à soutenir les parents de jeunes de 12 à 16 ans. La dernière lettre parue traite des limites. La responsabilité et les libertés sont importantes. Mais le quotidien familial ne peut se passer d'accords, de règles et de conséquences claires.

    "C'est la fumée qui est le sujet central avec ma fille", explique Damien P., instituteur et père d'une fille de 16 ans qui a fait ses premières expériences avec la cigarette. Le père est inquiet. Le fait que les jeunes ont souvent de la peine à imaginer que leur santé puisse être atteinte augmente la difficulté. "En tant que parents, nous essayons de montrer l'exemple avec un usage raisonnable de l'alcool", dit Damien P. Il cite le verre savouré lors d'occasions festives, et ajoute le renoncement aux cigarettes.

    Le rôle des parents évolue Les parents d'adolescents de 12 à 16 ans doivent relever de nouveaux défis. Les jeunes se tournent de plus en plus vers l'extérieur, le rôle des parents évolue. Cela fait aussi peur. Que peuvent permettre les parents, que doivent-ils interdire? "Nous essayons de ne pas faire de reproches, mais de montrer que nous nous faisons du souci", dit Damien P. Les parents veulent continuer à dialoguer avec leur fille. Ce n'est pas toujours facile. Les mères et les pères sont souvent désécurisés par rapport aux règles qu'ils doivent fixer. La nouvelle lettre aux parents de l'ISPA dont le titre est "Mettre des limites" donne des réponses concises et accessibles avec des exemples tirés du quotidien.

    Les parents ne peuvent ni tout accepter ni tout refuser. Il est utile de fixer des priorités. Il est ainsi plus avisé de faire des concessions pour l'habillement que pour la consommation de substances psychoactives. De nombreuses règles ne sont pas négociables, tandis que certaines le sont, suivant l'âge de l'enfant. C'est dans ces cas que le dialogue en famille, dans lequel chacun peut exprimer son opinion, est utile. La fille ou le fils peut aussi insister pour que certaines règles soient respectées. Il peut s'agir par exemple des objets personnels que les autres membres de la famille ne doivent pas toucher sans permission.

    Des espaces de liberté et des limites pour les jeunes Il est important de soutenir l'enfant dans la préparation de son avenir, de lui donner pour cela des responsabilités et des tâches correspondant à ses capacités. Les parents doivent aussi mettre des limites à la nouvelle liberté et fixer des règles. Il leur est parfois difficile de dire non. Et les jeunes veulent explorer les espaces libres.

    Les accords et les règles concernant les sorties, l'alcool, la télévision ou l'ordinateur doivent être adaptés avec le temps. "En cas de non-respect des règles, les conséquences doivent être compréhensibles et claires", explique Marie-Claude Amacker, spécialiste de la prévention à l'ISPA. Les jeunes ont besoin de guides et de règles. "Ils ont besoin d'un soutien parental, d'affection et d'une attitude cohérente", complète Mme Amacker. Après un an et quatre lettres aux parents sur les huit prévues, l'ISPA tire un bilan positif de ce projet. L'expérience montre que ces lettres répondent à un besoin. Comme ces lettres aux parents traitent de sujets d'éducation au quotidien en relation avec l'alcool, la cigarette et le cannabis, elles remplissent une lacune pour le groupe d'âge des 12 à 16 ans. "Ces lettres m'aident à réfléchir, à passer en revue mes comportements passés", résume Damien P. Il se sent rassuré sur de nombreuses questions; il trouve d'autres éléments stimulants.

    Les lettres aux parents en bref Dans chaque lettre aux parents, l'équipe de conseil de l'ISPA traite des étapes du développement des jeunes durant la puberté. Les lettres contiennent un sujet principal comme "mettre des limites", "sorties, fêtes et consommations" ou "parler d'alcool, de tabac ou de drogues illégales avec les adolescents". Les parents peuvent s'abonner gratuitement auprès de l'ISPA; les lettres sont disponibles en format papier ou électronique. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter l'ISPA par le courriel parents@sfa-ispa.ch ou le numéro de téléphone 021 321 29 76.

    L'ISPA en bref La protection de la santé est au centre des préoccupations de l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). L'ISPA entend prévenir ou réduire les problèmes liés à la consommation d'alcool et d'autres substances psychoactives. Il conçoit et met en place des projets de prévention et s'engage dans la politique de santé et la recherche psychosociale. L'ISPA est une organisation privée, indépendante de tout parti politique et reconnue d'utilité publique.

    Ce communiqué de presse se trouve aussi sur le site Internet de l'ISPA: http://www.sfa-ispa.ch/index.php?IDtheme=26&IDcat7visible=1&langue=F

Contact: Corine Kibora Porte-parole de l'ISPA ckibora@sfa-ispa.ch Tél. : 021 321 29 75



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: