Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

ISPA : Pipes à eau: bien plus qu'une simple fumée blanche

Lausanne (ots) - La pipe à eau est à la mode en Europe. Même les collectionneurs de points sur la Supercard Coop peuvent en commander une - en plus des habituels ustensiles d'usage courant. Quant à ses dangers pour la santé, le détaillant se garde bien d'en parler, pire encore les minimise, même si la fumée du narguilé ne cède en rien à celle du tabac. C'est pourquoi l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) rappelle les risques que fumer une pipe à eau fait courir à la santé. Que la pipe à eau soit utilisée, depuis des siècles, pour réduire le stress, voilà une raison suffisante aux yeux de Coop pour l'inclure dans l'assortiment des prix de sa Supercard. Fumer à l'orientale est devenu tendance chez nous et l'on trouve les ustensiles nécessaires pour créer l'ambiance propre à ce rituel jusque dans les magasins de tabac ou sur Internet. Ce que beaucoup ne savent pas, c'est que la fumée inhalée au travers du long tuyau du narguilé n'est pas inoffensive. "Le fait est que la fumée d'une pipe à eau contient les mêmes substances nocives que la fumée de cigarette", indique Michel Graf, directeur de l'ISPA, commentant les pus récentes recherches en la matière. L'eau ne filtre en effet pas ces substances, de sorte que les risques sont identiques et que la nicotine ainsi absorbée peut rendre dépendant. De plus, la fumée d'une pipe à eau contient beaucoup plus de goudron que la fumée de cigarette et présente des concentrations plus élevées de métaux lourds tels que l'arsenic, le plomb ou le nickel, des substances potentiellement cancérigènes qui peuvent affecter poumons, cavité buccale, lèvres ou vessie. Du fait de l'utilisation de braises de charbon pour chauffer le tabac, la fumée contient de surcroît de grandes quantités de monoxyde de carbone, ce qui entraîne un manque d'oxygénation du sang et met conséquemment à dure épreuve le coeur et le système cardiovasculaire. Manières différentes de fumer Fumer un narguilé dure facilement 50 minutes ou plus longtemps. Durant ce laps de temps, on inhale sensiblement plus de fumée qu'en fumant une cigarette. En effet, les fumeurs inhalant plus profondément la fumée refroidie du narguilé qu'avec une cigarette, l'organisme absorbe plus de substances nocives. Par ailleurs, fumer le narguilé se faisant souvent en groupe, les participants ne peuvent écarter le risque de se voir transmettre des maladies telles que l'herpès, l'hépatite ou la tuberculose, sans parler des mycoses dues à un manque d'hygiène. Au vu des multiples risques encourus, l'ISPA conseille donc de renoncer à ce rituel oriental, la santé ne pouvant qu'en souffrir. Une notice ("Fact sheet") sur la pipe à eau peut être téléchargée sur le site web de l'ISPA. L'ISPA en bref Pour l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), la protection de la santé est la préoccupation essentielle. L'ISPA entend donc prévenir ou réduire les problèmes découlant de la consommation d'alcool et d'autres substances psychoactives. L'ISPA conçoit et réalise des projets de prévention, s'engage en faveur de la politique de la santé et de la recherche psychosociale. L'ISPA est une organisation privée d'utilité publique, indépendante des partis politiques. Vous retrouvez ce communiqué de presse sur le site internet de l'ISPA: http://www.sfa-ispa.ch/index.php?IDtheme=26&IDcat7visible=1&langue=F Contact: Corine Kibora Porte-parole de l'ISPA ckibora@sfa-ispa.ch Tél.: 021 321 29 75

Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: