Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

ISPA : Les jeunes en faveur d'un sport respectueux et propre

    Lausanne (ots) - Les jeunes en faveur d'un sport respectueux et propre

    L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) a examiné, sur mandat de Swiss Olympic, l'impact du programme «cool and clean» sur les jeunes. Ce programme, le plus important consacré au sport en Suisse, veut inciter les jeunes à se montrer performants et fairplay et leur éviter ainsi de consommer de l'alcool, du tabac et du cannabis. Et, de fait, les jeunes prenant part à «cool and clean» présentent une plus grande aptitude à la performance et un esprit d'équipe plus marqué que ceux qui n'y participent pas.

    A fin juin 2007, 41'000 jeunes sportifs ainsi que 4'500 espoirs étaient inscrits au programme de prévention «cool and clean». Plus de 80% de toutes celles et ceux y ayant participé jugent «cool and clean» important et ont donc souscrit à ses cinq engagements. Engagements qui ont notamment pour thème: atteindre ses objectifs, être fair-play, réussir sans dopage, éviter la consommation de tabac, d'alcool et de cannabis. Tous ces engagements sont bien connus des jeunes. L'étude de l'ISPA montre que les jeunes participant à ce programme font preuve d'une plus grande motivation à la performance et d'un meilleur esprit d'équipe. Comme le souligne Beatrice Annaheim, collaboratrice scientifique de l'ISPA, «c'est en cela que ce programme a un fort potentiel préventif».

    L'analyse de l'ISPA montre de plus qu'une bonne cohésion d'équipe s'accompagne de moins d'ivresses. Les talents suisses de demain qui s'identifient fortement à ce programme fument moins et boivent moins souvent. Du reste, selon une enquête menée en 2006 auprès des écoliers, la consommation par les jeunes de substances psychoactives a globalement un peu reculé, en Suisse, entre 2002 et 2006. Et ce tant chez les jeunes pratiquant un sport que chez ceux qui n'en pratiquent pas. La consommation de cannabis a toutefois plus fortement reculé, durant ce laps de temps, chez les jeunes sportifs que chez les non sportifs.

    Consommation de substances psychoactives: clarification souhaitée La consommation de substances psychoactives ne diffère guère entre les jeunes qui pratiquent un sport de loisir participant au programme et jeunes n'y participant pas. L'enquête réalisée par l'ISPA pour l'élaboration de «cool and clean» montre qu'il y a à peu près autant de jeunes consommateurs d'alcool, de cannabis ou de tabac. L'engagement «J'évite la consommation de tabac, d'alcool et de cannabis!» présente des difficultés et devrait être rendu plus concret à l'avenir. L'association de ces trois substances différentes se révèle problématique. Le fait que, d'après «cool and clean», rien ne s'oppose à la consommation d'alcool dans un cadre adéquat n'est souvent pas compris et «j'évite» est souvent interprété par les jeunes comme «je ne dois jamais en consommer». Par contre, dans la mesure où la prévention n'envisage pas de consommation de tabac et de cannabis sans risque, le concept «éviter» est trop peu strict dans ces deux cas. Aussi, comme l'indique Beatrice Annaheim, les jeunes souhaitent-ils plus de clarté à ce propos.

    Programme préventif global Le programme préventif «cool and clean» est financé par le Fonds de prévention du tabagisme et se compose de six champs d'action. Outre le groupe-cible principal des jeunes sportifs et des espoirs du sport de compétition, «cool and clean» s'adresse également aux entraîneurs et entraîneuses, aux athlètes d'élite ainsi qu'aux organisateurs de manifestations sportives. L'étude de l'ISPA, quant à elle, fait partie d'une évaluation globale et ne s'intéresse qu'au groupe-cible des jeunes. Elle constitue une photographie ponctuelle de la situation, à un moment donné de la phase d'élaboration du programme, et ne permet aucune conclusion quant aux effets de «cool and clean»; seule une nouvelle étude effectuée ultérieurement auprès des mêmes jeunes le permettrait. Cela étant, l'ISPA est favorable à la poursuite de ce programme préventif.

    L'ISPA en bref L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autre toxicomanie (ISPA) a pour préoccupation première la protection de la santé et pour objectif de prévenir ou de réduire les problèmes découlant de la consommation d'alcool et d'autres substances psychoactives. L'ISPA conçoit et réalise des projets préventifs et est actif dans la politique de la santé et la recherche psychosociale. Organisme privé d'utilité publique, l'ISPA est indépendant sur le plan politique.

    Vous retrouvez ce communiqué de presse sur le site Internet de l'ISPA: http://www.sfa-ispa.ch/index.php?IDtheme=26&IDcat7visible=1&langue=F

Contact: Corine Kibora Responsable médias de l'ISPA Courriel :ckibora@sfa-ispa.ch Tél.: 021 321 29 75



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: