Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

ISPA - La consommation d'alcool accroît le risque de blessures et d'accidents

La consommation d'alcool joue un rôle important lors de blessures et d'accidents: 17% des blessures et accidents sont en effet liés à l'alcool chez les hommes et 12% chez les femmes. C'est ce qu'atteste une étude réalisée par le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). Conduite sur mandat de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), cette recherche originale montre que les personnes qui s'enivrent occasionnellement, tout en ayant en général une consommation d'alcool comportant peu de risques, encourent le risque le plus élevé d'accident.

L'enquête a été réalisée auprès de 8700 patientes et patients reçus aux urgences du CHUV.  En l'espace d'un an et demi (de janvier 2003 à juin 2004), une équipe de recherche a interrogé les patients admis aux urgences sur leur consommation d'alcool en général et avant l'accident. "On constate que l'alcool  joue un rôle important dans tous les types de blessures et d'accidents", explique Jean-Bernard Daeppen, co-directeur de l'étude. Ainsi, 17% de toutes les blessures et accidents chez les hommes et 12% chez les femmes peuvent être imputés à l'alcool. Ce qui signifie qu'ils ne se seraient pas produits si les personnes concernées n'avaient pas consommé de boissons alcooliques. 12% des blessures résultant d'accidents de la route sont liées à l'alcool  chez les hommes et 10% chez les femmes. S'agissant des chutes, elles sont imputables à l'alcool pour 20% chez les hommes et pour 12% chez les femmes. L'alcool joue un rôle particulièrement important dans les comportements violents: la moitié des blessures résultant d'actes violents sont dues à l'alcool chez les hommes, 23% chez les femmes. L'alcool joue également un rôle important dans les accidents et les blessures lors des loisirs (pratique d'un hobby, sortie, etc.): 40% des accidents durant les loisirs sont dus à l'alcool chez les hommes et 20% chez les femmes.

Un risque élevé d'accident touche une partie importante de la population Les personnes qui s'enivrent occasionnellement, tout en ayant en général une consommation d'alcool impliquant peu de risques, encourent selon cette étude le risque le plus élevé d'accident et de blessure. Or, cette façon de consommer est très répandue dans la population. "Les mesures de prévention ne doivent par conséquent pas se limiter aux personnes ayant une consommation excessive chronique", insiste Gerhard Gmel, co-directeur de l'étude. "Il convient de sensibiliser davantage l'ensemble de la population aux dangers de la consommation d'alcool, notamment dans des situations à risque." La consommation est par exemple incompatible avec le travail, la circulation routière, le sport ou la prise de médicaments. Dans toutes ces situations, même pris en petite quantité, l'alcool peut provoquer des accidents. L'étude montre aussi que le risque d'accidents et de blessures s'accroît avec la quantité consommée. Ainsi, une femme qui boit quatre verres ou plus, encourt un risque 9 fois plus important d'avoir un accident et de se blesser qu'une femme qui n'a rien bu. Un homme buvant 5 verres ou plus encourt même un risque 27 fois plus grand par rapport à celui qui n'a rien bu.

Le rapport de recherche (en allemand, avec un résumé en français) peut être téléchargé sur Internet: http://www.sfa-ispa.ch/index.php?IDtheme=26&IDcat7visible=1&langue=F

Information: Jacques Gaume, chargé de recherche, CHUV, tél.: 021 314 03 28 Courriel: Jacques.Gaume@chuv.ch

Michel Graf, directeur de l'ISPA, tél.: 021 321 29 69
Courriel: mgraf@sfa-ispa.ch      



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: