Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

ISPA - Les enseignant-es suisses: le tabagisme va de pair avec le surmenage

    Lausanne (ots) - La grande majorité des enseignants et des enseignantes suisses sont satisfaits de leur activité professionnelle. C'est ce qui ressort d'une étude récente de l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), dont les résultats sont présentés aujourd'hui à l'occasion de la journée internationale des enseignant-es. Il n'empêche qu'un nombre non négligeable d'entre eux souffrent de surmenage et se plaignent de troubles physiques. Autre résultat de cette étude: le tabagisme va de pair avec le surmenage.

    Une bonne nouvelle pour commencer: la grande majorité des enseignants et des enseignantes suisses sont satisfaits de leur activité professionnelle. C'est ce qu'indique une enquête réalisée par l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) auprès d'un échantillon représentatif de 577 enseignant-es dans le cadre de l'enquête 2002 auprès des écoliers. On constate ainsi que 86% des enseignant-es interrogés disent avoir du plaisir à exercer leur profession et 68% qu'ils se plaisent sur leur lieu de travail. La moins bonne nouvelle, maintenant: un nombre non négligeable d'enseignantes et d'enseignants présentent des signes de surmenage: un tiers d'entre eux ont par exemple le sentiment de ne réussir que rarement à "décrocher" vraiment. Un quart d'entre eux considèrent qu'ils subissent une trop forte pression dans leur travail et près d'un sur cinq est d'avis que c'est une profession où l'on est surmené en permanence. Le surmenage se traduit par des états de tension et des tendances dépressives. Un quart des enseignant-es interrogés disent ainsi souffrir chaque semaine, voire chaque nuit, de problèmes d'insomnie ou de maux de dos. Plus d'un tiers d'entre eux se disent souvent tendus, les symptômes cités étant l'irritabilité, la mauvaise humeur, la nervosité, le dépit et la colère.

    L'Association alémanique des enseignant-es (LCH) considère les résultats de cette enquête de l'ISPA comme préoccupants. "Bien sûr, l'irritabilité, la nervosité, le dépit, voire les accès de colère existent aussi dans d'autres professions; mais lorsque l'on exerce un métier consistant à enseigner jour après jour dans une classe de 25 élèves, un tel état d'esprit me paraît rendre la situation intolérable", constate Anton Strittmatter, le directeur du service pédagogique de l'Association. Et d'ajouter que celle-ci insiste depuis longtemps sur le fait que les conditions de travail des enseignantes et des enseignants suisses sont insatisfaisantes en comparaison avec celles de leurs collègues dans d'autres pays.

    Les enseignant-es stressés fument davantage

    L'équipe de recherche de l'ISPA a en outre étudié la relation existant entre le surmenage et la consommation de substances psychotropes. Il s'est avéré que 20% des enseignant-es fument chaque jour et que 10% boivent de l'alcool quotidiennement. Ils ne se situent ainsi pas au-dessus de la moyenne suisse. Chez les enseignant-es fumant chaque jour, on a constaté un lien direct entre l'intensité du surmenage et la quantité de cigarettes fumées - dans le sens où plus ils se sentent stressés, plus ils fument. S'il n'a pas de quoi surprendre, ce résultat est tout de même significatif, non seulement pour leur propre santé mais aussi pour leur rôle d'exemple: diverses études montrent en effet que l'observation et l'imitation de modèles exercent une influence déterminante sur la consommation de tabac des jeunes. C'est pourquoi l'ISPA et l'Association alémanique des enseignant-es se prononcent clairement en faveur d'une école sans fumée. L'ISPA préconise que l'on aide les enseignant-es en leur proposant des programmes pour arrêter de fumer et que - même si cela va à l'encontre des mesures d'économie actuellement à l'ordre du jour dans la fonction publique - le corps enseignant voie sa charge de travail diminuer, afin qu'un véritable travail de prévention puisse trouver sa place dans le milieu scolaire.

    Vous trouverez également ce communiqué sous: http://www.sfa-ispa.ch/ServicePresse/francais/Presse2004/art10_1.htm

ots Originaltext: ISPA
Internet: www.newsaktuell.ch/f

Contact:
ISPA
Corinne Kibora
Tél. dir.: +41/(0)21/321'29'75
courriel:  ckibora@sfa-ispa.ch

LCH,
Urs Schildknecht, Secrétaire général LCH, Zurich
Tél.         +41/(0)44/315'54'54
courriel: u.schildknecht@lch.ch



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: