Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

ISPA - Drogues de synthèse: gare aux mélanges!

    Lausanne (ots) - La polyconsommation de drogues est très répandue chez les amateurs les plus assidus de soirées techno, comme l'a montré une enquête de Prevtech et du SUPEA. Les mesures de réduction des risques s'avèrent efficaces dans ce contexte. L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) a édité un flyer sur les mesures de réduction des risques, ainsi qu'une version actualisée du feuillet d'information sur l'ecstasy.

    Ecstasy, cannabis, cocaïne, alcool - les drogues consommées dans les soirées techno sont nombreuses, comme le montre une enquête de Prevtech (association de pairs du canton de Vaud) et du SUPEA (Service universitaire de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent), avec la collaboration de trans-AT (Fondation dépendances du Jura). De mars à septembre 2003, 336 personnes fréquentant les rave parties (105 dans le Jura et 231 dans le canton de Vaud) ont été interrogées. Les résultats de cette enquête révèlent que les ravers consomment avant tout de l'alcool, suivi du cannabis, de l'ecstasy, et, dans un moindre mesure, de la cocaïne. Chez ceux qui fréquentent assidûment les soirées techno, la polyconsommation est fort répandue. La raison principale invoquée pour consommer des drogues simultanément est d'en augmenter les effets. Le mélange - avec l'alcool également - peut pourtant mettre la vie en danger! De plus, les effets de chaque substance ne peuvent simplement s'additionner, ils donnent lieu à de nouveaux effets tout à fait imprévisibles.

    Les mesures de réduction des risques répondent à un besoin

    L'enquête de Prevtech et du SUPEA montre également que les mesures de réduction des risques sont particulièrement bien perçues, - mieux que les mesures de prévention primaire. Les mesures d'aide d'urgence ou l'accessibilité à l'eau potable par exemple sont considérées comme très importantes. L'ISPA rappelle que la consommation de drogue sans risque n'existe pas: ne pas y toucher reste la meilleure solution. Pour les jeunes qui malgré tout décident d'en prendre, l'ISPA met à disposition, outre un feuillet d'information actualisé sur l'ecstasy avec les derniers résultats de la recherche, une nouvelle version du flyer intitulé "Just mix music - don't mix drugs", qui informe les ravers des principales mesures de réduction de risques à observer:

    - Ne jamais mélanger des drogues! Le mélange - avec l'alcool aussi
        comporte des risques imprévisibles.

    - Aucune déduction ne peut être faite de la couleur ou des motifs
        d'une pilule. Mieux vaut donc en prendre la moitié et attendre  
        les effets.

    - Ne pas en reprendre trop tôt! D'abord attendre les effets.

    - Ne jamais consommer seul! En cas de malaise, il est préférable
        d'avoir quelqu'un auprès de soi qui peut venir en aide.

    - Boire suffisamment de boissons non alcoolisées! L'association
        musique, light-show et ecstasy peuvent conduire à un état de
        transe. La danse et la transpiration qui en résulte peuvent
        provoquer une déshydratation du corps.

    - Ne jamais prendre le volant après une consommation de drogue! La
        capacité de conduire est diminuée.

    - Chill-out! Après la diminution des effets, il est nécessaire de
        se détendre et de s'abstenir de consommer à nouveau des drogues.

    Ecstasy Hotline de l'ISPA

    Pendant la Street parade de Zurich, l'ISPA propose à nouveau l'Ecstasy Hotline. La consommation de drogues de synthèse a lieu surtout dans les raves en marge de la Street Parade. Quiconque veut s'informer sur les effets et les risques des drogues de synthèse peut composer le numéro gratuit 0800'620'620. L'équipe de spécialistes de l'ISPA répond aux questions des ravers, des parents et d'autres personnes au sujet des drogues de synthèse. Ce service, gratuit et anonyme, est disponible du vendredi 6 août à midi au dimanche 8 août à midi sans interruption.

    Le nouveau feuillet d'information sur les effets et les risques de l'ecstasy peut être téléchargé à l'adresse suivante: http://www.sfa-ispa.ch/Librairie/francais/pdf_info_D/ecstasyf.pdf.

    Le flyer "Just mix music - don't mix drugs" peut être commandé gratuitement sous: http://www.sfa-ispa.ch/Librairie/francais/flyers/JUSTMIXMUSIC.htm

    Vous trouverez cet article sur notre site Internet à l'adresse suivante: http://www.sfa-ispa.ch/ServicePresse/francais/Presse2004/art07_2.htm

ots Originaltext: SFA/ISPA
Internet: www.newsaktuell.ch/f

Contact:
Janine Messerli
Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies
(ISPA), Lausanne.
Tel.      +41/21/321'29'74
E-Mail: jmesserli@sfa-ispa.ch



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: