Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Prévention des problèmes d'alcool et des drogues des jeunes: l'importance des liens familiaux

    Lausanne (ots) - Les jeunes qui entretiennent de bons rapports familiaux, en particulier des relations de confiance avec leur mère, ont plus de chances de mener une vie saine, sans problèmes d'alcool ou de drogues, d'autant plus si leurs parents exercent un certain contrôle sur leurs activités. Tel est, pour l'essentiel, le constat d'une étude menée auprès d'écoliers en Europe et qui, selon l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, est également valable pour la Suisse.

    L'influence des parents et de la famille en général sur la consommation d'alcool et de drogues des enfants est un thème souvent débattu, d'où l'intérêt que présentent les derniers résultats obtenus à l'issue d'un projet de recherche international. L'équipe chargée de cette enquête a interrogé près de 4'000 élèves de 14 à 15 ans domiciliés dans cinq villes européennes, lesquels se sont exprimés sur leur situation familiale et leur comportement face à l'alcool et aux drogues illégales.

    Il est bon de bien s'entendre avec sa mère

    Si le fait de vivre avec père et mère peut constituer un facteur de protection pour les jeunes, cette situation n'exclut pas définitivement la consommation de substances nocives. Voilà l'un des principaux résultats de cette étude. La qualité des rapports familiaux apparaît, par contre, nettement plus déterminante: indépendamment du pays dans lequel ils vivent, les élèves interrogés qui entretiennent une relation de confiance avec leur mère, en particulier, recourent moins à l'alcool et aux drogues illégales. Par ailleurs, cette étude a montré que, dans le cas d'une consommation de drogues plus poussée, associée à des comportements problématiques comme la criminalité, l'influence de la famille atteint vite ses limites. Les jeunes se retirent dans des groupes de personnes du même âge, difficilement accessibles aux adultes. Toujours selon cette enquête effectuée dans cinq villes, le degré d'attention apporté aux enfants et l'ampleur du contrôle exercé sur leurs activités jouent un rôle décisif dans la consommation d'alcool et de drogues. Cette remarque concerne surtout les jeunes de sexe masculin.

    Ces résultats sont tout à fait applicables à la Suisse. La prévention des problèmes liés à l'alcool et aux autres drogues passe en effet par un environnement familial où prévalent des rapports de confiance. Par ailleurs, il incombe aux parents, au père notamment, de faire preuve d'une grande vigilance en ce qui concerne les activités des enfants. A noter toutefois que la famille n'est pas omnipotente et ne peut être tenue pour responsable de tous les maux des jeunes qui consomment de l'alcool ou d'autres drogues. Et lorsque le comportement d'un enfant s'avère particulièrement problématique, les parents devraient rechercher de l'aide auprès de spécialistes.

    Source: P. McArdle et al.: European adolescent substance abuse:
                 the roles of family structure, function and gender. In:  
                 Addiction 97, 329 -336, 2002

ots Originaltext: SFA/ISPA
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Secrétariat Prévention et Information
Tél. directe: +41/21/321'29'85
Fax                 +41/21/321'29'40
mailto:          dayer@sfa-ispa.ch
Internet:        http://www.sfa-ispa.ch



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: