Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Enquête de l’ISPA sur la consommation de cannabis: un jeune sur cinq considère le chanvre comme une source de problèmes

    Lausanne (ots) - Une enquête menée par l’Institut suisse de prévention de l’alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, révèle que 7% de la population suisse ont constaté, dans leur entourage direct, des problèmes liés à la consommation de cannabis. Ce chiffre atteint 18% chez les jeunes adultes. Le chanvre n’est pas une drogue de loisir inoffensive; il est donc impératif que sa consommation s’accompagne de mesures de protection de la jeunesse et de dépistage précoce.

    En Suisse, la "fumette" est une activité plutôt répandue, comme le confirment les statistiques de l’Institut suisse de prévention de l’alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne. Les jeunes entre 15 et 24 ans sont les plus concernés, puisque plus de 25% d’entre eux consomment du cannabis. Cependant, les problèmes liés à l’usage de ce produit sont méconnus. Soucieux d’en savoir davantage, l’ISPA s’est plus particulièrement intéressé aux problèmes découlant de la consommation de cannabis en Suisse. Les résultats de l’enquête menée à l’échelle nationale auprès de 1500 personnes vivant en Suisse et âgées entre 18 et 74 ans dressent un tableau du degré de sensibilisation des Suisses aux problèmes résultant de la consommation de cannabis, drogue actuellement au cœur du débat politique.

    Un jeune adulte sur cinq considère le chanvre comme une source de problèmes

    Répondant au questionnaire de l’enquête, 7% exactement de la population totale ont affirmé connaître, parmi leurs connaissances et les membres de leur famille, des personnes qui avaient des problèmes liés à la consommation de cannabis. Il ne s’agissait pas, pour les sondés, de donner leur avis sur un phénomène de société, mais de faire état des difficultés concrètes rencontrées par leur entourage direct. Si les femmes sont plus nombreuses à se dire concernées, les jeunes sont les plus touchés par des problèmes liés à l’usage de cannabis. 18%, c’est-à-dire près d’une personne interrogée sur cinq âgée de 18 à 24 ans, sont sensibilisés par une consommation problématique de cannabis dans leur entourage. Ce constat est d’autant plus percutant que beaucoup de jeunes de cette tranche d’âge fument des joints. Il y a donc tout lieu de penser qu’ils savent de quoi ils parlent.

    Bien que l’étude ne fournisse pas d’éléments sur le genre de difficultés et sur le lien de cause à effet de celles-ci avec le "cannabis drogue", le degré élevé de sensibilisation au problème devrait, selon l’ISPA, inciter les instances responsables à renforcer la prévention en matière d’usage de cannabis en prenant des mesures de protection de la jeunesse et de dépistage précoce d’une consommation problématique, et ce à tous les échelons.

ots Originaltext: ISPA Lausanne
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Secrétariat Prévention et Information
Tél.         +41/21/321'29'76
Fax          +41/21/321'29'40
mailto:    fdelafontaine@sfa-ispa.ch
Internet: http://www.sfa-ispa.ch



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: