Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

L'excès ponctuel d'alcool est mauvais pour le coeur: gare aux caillots!

    Lausanne (ots) - On entend souvent qu'une très faible consommation d'alcool aurait des effets bénéfiques sur le système cardio-vasculaire. A l'inverse, il est notoire que l'abus chronique est néfaste pour le coeur. De plus, une récente étude hollandaise démontre qu'un excès ponctuel d'alcool peut causer de graves lésions; en effet, l'alcool diminue la capacité du corps à dissoudre les caillots de sang, ce qui accroît donc le risque de thrombose, comme l'indique l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne.

    Qui n'a jamais entendu louer les vertus de l'alcool pour le système cardio-vasculaire? De toute évidence, nombre d'études ont démontré que l'alcool à faibles doses réduit le risque de décès dû à des troubles circulatoires ou cardiaques. Notons toutefois que ces constatations se réfèrent à une consommation d'alcool extrêmement modérée et qu'elles ne concernent que certaines catégories de la population, comme les hommes d'âge moyen. Si l'on dépasse systématiquement les doses recommandées de bière, de vin et d'alcool fort, l'aspect protecteur de l'alcool n'est vite plus qu'un souvenir, le coeur étant soumis à des risques accrus. Une étude récente menée par une équipe de chercheurs hollandais met en évidence un autre risque: la consommation excessive occasionnelle peut elle aussi nuire au système cardio-vasculaire. C'est ce qu'indique l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne.

    Caillots sanguins le lendemain...

    Les médecins de l'hôpital Eemland, à Amersfoort, ont étudié les effets de l'alcool sur la fibrinolyse, ou processus de destruction physiologique des caillots de sang. On mesure toute l'importance de l'étude hollandaise quand on sait que lesdits caillots peuvent provoquer les tant redoutées thromboses, c'est-à-dire l'occlusion d'une artère ou d'une veine pouvant entraîner le décès. Selon ces recherches, les personnes observées qui absorbaient, à l'occasion, six verres de vin rouge réduisaient considérablement l'aptitude de leur corps à la fibrinolyse par rapport à celles qui modéraient leur consommation d'alcool. Chez les premières, les caillots sanguins se dissolvaient plus difficilement, augmentant le risque d'un incident cardio-vasculaire. Pour couronner le tout, ces effets néfastes perdurent jusqu'au lendemain. Un excès occasionnel d'alcool est donc néfaste pour le coeur et la circulation sanguine.

Source: van de Wiel A. et al.: Acute inhibitory effect of alcohol on fibrinolysis. Eu J Clin Invest 31 (2001) 164-170

ots Originaltext: ISPA
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
ISPA Lausanne
Secrétariat Prévention et information
Tél. +41/21/321'29'76



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: