Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Kilos et nicotine: adolescentes, fumée et problèmes de poids

Lausanne (ots) - Une étude menée par l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, révèle que les jeunes filles qui se trouvent trop grosses sont nettement plus nombreuses à fumer que celles qui n'ont pas ce genre de problèmes. Pour éviter les comportements de dépendance, il importe que les mesures de prévention et de promotion de la santé prennent en compte ces deux aspects. Les jeunes filles font partie des groupes de la population dont la consommation de tabac ne cesse d'augmenter fortement. Les professionnels de la santé s'inquiètent aussi du nombre élevé de jeunes femmes souffrant de troubles alimentaires. Les manifestations extrêmes, telles que l'anorexie et la boulimie - qui concernent non seulement les jeunes filles mais aussi, de plus en plus, les garçons -, peuvent conduire à la mort. Tous les quatre ans, sous l'égide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, mène une enquête d'envergure sur les comportements sanitaires des écoliers suisses âgés de 12 à 15 ans. Les résultats de la dernière étude mettent également au jour la corrélation entre troubles alimentaires et le fait de fumer. Poids et tabac: une histoire de vases communicants? Les chercheurs de l'ISPA ont pu établir un lien évident entre une alimentation malsaine et la consommation d'alcool ou d'autres drogues. En effet, les amateurs de chips et autres frites boivent et fument en moyenne davantage que les personnes qui se nourrissent de manière équilibrée. Les réponses à la question concernant les problèmes de poids révèlent que les filles, surtout, qui se trouvent trop grosses sont deux fois plus nombreuses à fumer que leurs pairs qui se sentent bien dans leur peau. Holger Schmid, responsable de l'étude, explique cette tendance: "Les jeunes filles sont soumises à des pressions sociales et à des canons de beauté qui déterminent leur apparence et qui influent sur leur alimentation et leur rapport au poids. De là à croire que fumer permet de garder la ligne, il n'y a qu'un pas." Selon l'ISPA, si l'on veut sortir ces idées reçues de la tête des adolescentes, il est impératif de lier ces deux comportements nocifs pour la santé dans les programmes de prévention. Source: Alcool, tabac et cannabis dans la réalité quotidienne des 12-15 ans. Santé psychosociale et consommation de psychotropes par les écolières et les écoliers: faits et contextes. ots Originaltext: ISPA Internet: www.newsaktuell.ch Contact: ISPA Lausanne Secrétariat Prévention et information Tél. +41/21/321'29'76

Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: