Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Prévention: le conseil du mois de l'ISPA Alcool, fatigue et obscurité: un cocktail d'automne explosif

Lausanne (ots) - L'automne, avec ses nuits qui tombent d'un seul coup, ses nappes de brouillard et ses routes mouillées, rend la conduite sous l'emprise de l'alcool encore plus dangereuse que d'ordinaire. Ajoutée à ces facteurs saisonniers, la fatigue multiplie le danger d'accident, comme l'indique l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne. Quand vient l'automne et que les jours raccourcissent, il est judicieux de se rappeler que cette saison est synonyme de risques accrus sur la route. Nul n'ignore que conduite et alcool font très mauvais ménage, même si d'aucuns se plaisent encore à croire qu'un petit verre ne peut pas faire de mal. Cumulées aux risques habituels liés à l'alcool au volant (perte des réflexes, sous-évaluation du danger), les caractéristiques saisonnières telles que l'obscurité en début et en fin de journée amplifient le risque d'accident. Rappelons que l'alcool dans le sang diminue la vision de nuit. Fatigue au volant = danger supplémentaire Une étude récemment publiée en France constate une influence supplémentaire de la fatigue sur les accidents graves liés à l'alcool. En automne, les réserves d'énergie de l'été sont pour ainsi dire épuisées, et la fatigue se fait ressentir plus durement. Tant le matin au saut du lit que le soir après une longue journée, ou encore tard dans la nuit, la fatigue est une cause d'accidents, en particulier lorsqu'elle est liée à la consommation d'alcool. Une personne qui prend le volant sous la double emprise de la fatigue et de l'alcool court près de sept fois plus de risques de mourir dans un accident de la route qu'un conducteur sobre et frais. Quand l'effet de l'alcool se joint à la fatigue, mieux vaut laisser aux invulnérables héros de fiction le soin de foncer dans la nuit au volant de leur bolide. Source: Philip. P. et al: Fatigue, alcohol and serious road crashes in France: factorial study of national data. BMJ 322 (2001) 829-833 ots Originaltext: ISPA Lausanne Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Secrétariat Prévention et information, tél. +41 21 321 29 76

Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: