Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Prévention: le conseil du mois

Quand les enfants et les ados croisent les drogues: les groupes de parents concernés, un précieux soutien

    Lausanne (ots) - Que peut-on faire, en tant que parents, lorsque nos ados commencent à s'intéresser d'un peu trop près aux drogues? Dans un premier temps, sans tout de suite se tourner vers un service spécialisé, on peut, comme le recommande l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) à Lausanne, s'adresser à un groupe d'entraide de parents, eux aussi confrontés au problème de la drogue chez les jeunes; celui-ci pourra fournir des informations utiles et un soutien psychique non négligeable. En discutant avec des personnes qui passent ou sont passées par les mêmes épreuves, on trouve plus facilement des solutions qu'en ruminant tout seul dans son coin.

    N'y aurait-il pas de la drogue là dessous? Quand un ado se comporte bizarrement, qu'il devient inabordable et semble tout à coup vivre sur une autre planète, il n'est pas rare que les parents se posent cette question. Leurs tentatives de vérifier leurs doutes échouent bien souvent, car les jeunes font tout pour dissimuler cette réalité. Très vite, les parents éprouvent un sentiment d'impuissance, de désespoir, et ils sont convaincus d'être seuls à vivre ces problèmes. Dans pareil cas, l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) à Lausanne leur recommande de s'adresser dans un premier temps à un groupe d'entraide de parents concernés par les problèmes de drogue. En se retrouvant avec d'autres parents confrontés aux mêmes difficultés, ils pourront parler sans craintes et partager ouvertement les expériences qu'ils sont en train de vivre.

    Pas de recette miracle, mais une aide pour trouver des solutions Les groupes de soutien de parents qui s'occupent plus spécialement des problèmes de drogues sont encore rares en Suisse, surtout lorsqu'il s'agit d'adolescents qui ne montrent pas encore les signes d'une vraie dépendance. Mais pour bien des parents, le simple fait que leur enfant ait expérimenté des drogues peut être une dure épreuve. Quelques groupes de parents se sont donc constitués pour s'entraider et réfléchir à cette réalité. Ils fournissent des informations objectives et offrent, surtout, un soutien moral lorsque la situation suscite des sentiments d'échec ou de culpabilité. Ensemble, il est aussi plus facile d'accepter qu'il n'y a pas de recettes miracle universelle pour aborder les problèmes liés à la consommation de drogue chez les jeunes. Cependant, grâce au groupe - et, le cas échéant, en faisant aussi appel à un service spécialisé -, on a plus de chances de surmonter les problèmes de manière constructive.

    Vous pouvez vous procurer gratuitement la brochure "Prévenir ses enfants des problèmes de drogues" auprès de l'ISPA, case postale 870, 1001 Lausanne. Merci de joindre une enveloppe C5 adressée à votre nom et affranchie.

ots Originaltext: SFA
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
FRAPCD - Fédération Romande faîtière des associations de personnes
concernées par les problèmes liés à la drogue
Fabienne Hutin
Sombacour 14
2013 Colombier
Tél. +41 32 841 38 74
E-mail: g.hutin@bluewin.ch

Association Parents-Jeunes-Cannabis
Case postale 98
1752 Villars-sur-Glâne 2
Mobile +41 79 545 61 92
E-mail: bjcannabis@multimania.com
Internet: www.multimania.com/bjcannabis

Information:
Secrétariat Prévention et information
Tél. +41 21 321 29 76



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: