Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Alcool au volant: la population redoute l'accident

    Lausanne (ots) - En Suisse, quatre personnes sur dix ont peur d'être victimes d'un accident de la route causé par un conducteur en état d'ébriété. Pour l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) à Lausanne, cette proportion montre que la population a de plus en plus conscience des risques liés à l'alcool au volant. Devant ce constat, on a de la peine à s'expliquer qu'une partie des responsables politiques de notre pays s'opposent avec tant de véhémence à un abaissement du taux légal d'alcoolémie à 0,5 pour-mille - une mesure qui augmenterait nettement la sécurité dans le trafic.

    Le Bureau suisse de prévention des accidents (bpa) vient de publier une nouvelle brochure qui répertorie, à la toute dernière page, un baromètre des événements que les Suisses appréhendent le plus. Les accidents de la route figurent en tête de liste. En y regardant de plus près, on constate que 40% des personnes interrogées par le bpa dans le cadre d'une enquête redoutent d'être victimes d'un accident causé par un conducteur en état d'ébriété et que cette crainte a même augmenté au cours des deux dernières années. Pour l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) à Lausanne, cela indique clairement que la population a toujours plus conscience des risques liés à l'ivresse au volant, qui reste un phénomène très répandu.

    Où en est la politique?

    Alors que la conduite en état d'ébriété suscite une peur bien légitime dans la population, l'introduction du 0,5 pour mille dans la circulation routière se trouve dans l'impasse sur le plan politique. Commentaire de Richard Müller, directeur de l'ISPA: "Entre 0,5 et 0,8 pour-mille d'alcool dans le sang, les risques d'accident se multiplient par quatre. La capacité de concentration, de réaction et d'observation, de même que la résistance à la fatigue diminuent, alors que la propension à prendre des risques augmente. Les gens ont raison d'avoir peur des automobilistes qui se mettent au volant après avoir bu et d'exiger une amélioration de la sécurité dans ce domaine. Il est temps que les politiciens comprennent cela et arrêtent de tergiverser. L'abaissement du taux limite d'alcoolémie se fait attendre depuis trop longtemps". A l'évidence, certains redoutent plus le 0,5 pour mille que l'accident.

    Alcoolémie et risque d'accident dans la circulation routière

    Source:     bpa: Les accidents en Suisse. Statistique 2001

ots Originaltext: SFA
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Secrétariat Prévention et information
Tél. +41 21 321 29 85

bpa, CP 8236, 3001 Berne
Tél. +41 31 390 22 22
Internet: www.bfu.ch
ISPA-Information, septembre 20012



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: