Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Interdire la publicité pour le tabac porte ses fruits!

    Lausanne (ots) - Dans les pays où la publicité pour le tabac est proscrite, les jeunes fument moins que dans ceux où elle est tolérée. Résultant d'une étude menée en Allemagne, cette constatation offre, aux yeux de l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, une base excellente pour alimenter le débat inépuisable qui a lieu en Suisse autour des effets de la publicité pour le tabac. Il est toutefois bien clair que l'interdiction de promouvoir la cigarette et les autres produits du tabac ne constitue pas la panacée pour faire baisser la consommation, mais qu'elle doit s'inscrire dans un programme global de prévention du tabagisme.

    (ISPA) Le débat, aussi passionné que controversé, sur les effets de l'interdiction de faire de la publicité pour le tabac ne date pas d'hier. La question de savoir si une telle publicité a une influence sur la consommation des jeunes revêt une importance cruciale en matière de politique de la santé. Or, une étude récemment publiée en Allemagne fournit des éléments précieux à ce sujet: dans les pays proscrivant la publicité pour les produits du tabac, les jeunes sont entre 14 et 37% de moins à fumer que leurs pairs des pays non réglementés. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont effectué, sur une période de 26 ans, des études épidémiologiques longitudinales dans les pays sans publicité - comme la Norvège, la Finlande et la Nouvelle-Zélande - et dans les Etats laxistes comme la France et l'Allemagne. Le résultat de ces comparaisons est sans équivoque: moins il y a de publicité, moins les jeunes fument. Certes, il n'est pas possible d'établir une relation de cause à effet claire avec les multiples facteurs incitant les jeunes à fumer, mais on a toutefois constaté un net recul de la consommation de tabac à chaque fois que l'interdiction de la publicité devenait effective.

    L'interdiction de la publicité: une carte maîtresse

    Quoi qu'il en soit, la publicité pour le tabac en Europe a encore de beaux jours devant elle, comme le prouve la plainte déposée par les grands cigarettiers contre le projet de prohiber la publicité pour le tabac dans l'Union européenne. En outre, si de telles interdictions constituent une mesure de prévention essentielle, elles font néanmoins partie intégrante d'un programme de prévention global. En effet, l'action doit également se concentrer sur les taux limites de substances toxiques, la responsabilité du fabricant, les mises en garde, l'augmentation des prix, l'interdiction des distributeurs automatiques, la protection de la jeunesse, les campagnes de promotion de la santé, les campagnes de prévention pour les jeunes et la protection des non-fumeurs. Ce n'est qu'ainsi que le nombre de fumeurs pourra être réduit.

    Source: R. Hanewinkel, J. Pohl: Auswirkungen eines totalen Werbeverbots für Tabakprodukte - ein Diskussionsbeitrag. Sucht 47 (2) 2001,104-113

ots Originaltext: ISPA Lausanne
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
ISPA Lausanne
Secrétariat Prévention et information
Tél. +41 21 321 29 76



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: