Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Prévention: le conseil du mois de l'ISPA: Intoxication des enfants par l'alcool: Quels sont les symptômes? Comment réagir?

    Lausanne (ots) - Il suffit d'une minute d'inattention pour qu'un enfant absorbe de l'alcool et soit victime d'une intoxication. L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, recommande aux personnes constatant un tel empoisonnement de recourir immédiatement à une aide médicale. A titre de mesure d'urgence, elles peuvent faire ingérer à l'enfant des solutions sucrées et veiller à ce qu'il ait assez chaud.

    (ISPA) Les adolescents qui ont bu plus que de raison manifestent les signes d'ébriété habituels: nausées, vomissements, pertes d'équilibre. Mais il arrive aussi que les enfants plus jeunes absorbent une dose d'alcool par inadvertance, en se trompant de verre ou profitant de l'inattention de leur entourage. Ils sont alors victimes d'une intoxication par l'alcool. Le Centre suisse d'information toxicologique (le "Tox"), rattaché à l'Université de Zurich, recense bon an mal an une cinquantaine d'appels de personnes demandant un conseil d'urgence pour des cas de ce type. Il faut savoir que pour que le corps d'un enfant montre des signes d'empoisonnement, il n'est pas nécessaire que la dose ingérée soit importante: avec 10 g d'alcool (un verre de bière, de vin ou d'eau-de-vie), un enfant de 30 kg a déjà une alcoolémie de 0,5 pour mille. Les symptômes d'intoxication se manifestent même parfois à des doses moindres.

    Les mesures d'urgence: sucre, chaleur et intervention médicale Lorsqu'un enfant vomit sans raison apparente, qu'il donne des signes de confusion, des symptômes d'hypoglycémie (spasmes et convulsions) et une forte hypothermie, c'est souvent qu'il a ingéré trop d'alcool. L'attitude à adopter absolument consiste à recourir à une aide médicale afin d'établir un diagnostic clair. Selon le "Tox", le premier réflexe devrait être d'administrer une solution sucrée à l'enfant afin de pallier l'hypoglycémie induite par l'alcool. En outre, il faut s'assurer que l'enfant a assez chaud. Dans les cas bénins, les symptômes d'une intoxication éthylique disparaissent rapidement et l'on peut s'attendre à ce que l'enfant recouvre vite la santé. Dans tous les cas, indique l'ISPA, la meilleure chose à faire est naturellement de ne pas laisser d'alcool (verres, bouteilles) à la portée des enfants.

    Source: G. Pichler et al, Alkoholintoxikation bei Kindern und Jugendlichen. Monatsschr. Kinderheilkd 1999, 147: 947-950.

ots Originaltext: ISPA
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
ISPA Lausanne, Secrétariat Prévention et information,
tél. +41 21 321 29 69.



Ces informations peuvent également vous intéresser: