Bundesamt für Polizei

Des experts suisses viennent en soutien à la commission des Nations Unies au Liban

      Berne (ots) - Berne, le 3 mars 2005. La commission des Nations
Unies qui doit enquêter au Liban sur l'attentat dont a été victime
l'ex-premier ministre libanais Rafik Hariri obtiendra le soutien de
cinq experts suisses. Ces spécialistes des domaines des explosifs,
de la balistique et du relevé des traces viendront rejoindre la
commission dans les prochains jours. Le conseiller fédéral Christoph
Blocher a donné son feu vert à cet engagement.

    Les experts suisses travailleront pour la mission d'enquête des Nations Unies au Liban. Le chef de la mission, l'Irlandais Peter FitzGerald, avait demandé formellement le soutien de la Suisse mardi. Le conseiller fédéral Christoph Blocher, chef du Département fédéral de justice et police (DFJP), d'entente avec le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a donné son feu vert à l'envoi de quatre experts de la police, soutenus par un expert du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Aussi bien le Liban que les Nations Unies ont demandé à la Suisse, en sa qualité d'Etat neutre, d'accomplir cet engagement.

    Les cinq Suisses auront pour tâche de réunir des moyens de preuve sur mandat de la commission des Nations Unies et de les analyser. Dans sa demande, Peter FitzGerald n'a pas précisé la durée de l'engagement. L'Etat-major pour le développement international et la gestion des crises (SINDEC) de l'Office fédéral de la police (fedpol), chargé d'organiser l'engagement en faveur de la commission des Nations Unies, estime a priori que les investigations devraient prendre quelques jours.

Les Nations Unies assurent la sécurité des experts suisses

    Dans sa demande, Peter FitzGerald a garanti à la Suisse que les Nations Unies assureraient la sécurité de ses experts et prendraient les frais en charge. Les experts suisses rendront compte des résultats de leurs travaux à Peter FitzGerald, qui les intègrera au rapport qu'il doit livrer au Secrétaire général des Nations Unies.

    Deux des cinq experts appartiennent au Service scientifique et de recherches (SSR), rattaché à la police municipale zurichoise. Ils sont spécialisés dans l'analyse des explosifs. Ils seront accompagnés de deux experts du relevé des traces du Service scientifique (WD) de la police municipale zurichoise, auquel le SSR peut recourir au besoin. Le cinquième expert est un spécialiste en balistique du domaine «Sciences et technologies» d'armasuisse, le centre responsable des acquisitions et de la technologie au DDPS.

Office fédéral de la Police Service de presse

Pour de plus amples renseignements: Arnold Bolliger, fedpol, SINDEC, tél. 031 322 43 82



Plus de communiques: Bundesamt für Polizei

Ces informations peuvent également vous intéresser: